Présidentielle en Tunisie : le premier tour fixé au 23 novembre

Les élections législatives et présidentielle en Tunisie ont été respectivement fixées au 26 octobre et au 23 novembre.

L’Assemblée nationale constituante (ANC) tunisienne a statué, ce mercredi, sur les dates des prochaines élections. Les Législatives auront lieu le 26 octobre tandis que le premier tour de la Présidentielle a été fixé au 23 novembre. Le second tour devra se tenir avant la fin de l’année 2014.

Au total, 125 députés se sont prononcés favorablement sur le projet de loi relatif aux dates des ces élections, 13 ont voté contre et 17 se sont abstenus. L’organisation a pris du retard en raison de points de divergences au sein de la classe politique, qui n’a trouvé un consensus sur l’ordre des scrutins que mi-juin, après de long mois de négociations. Ces élections visent à doter la Tunisie d’institutions pérennes, plus de trois ans après la chute du régime de Ben Ali.

Le président de l’ANC, Mustapha Ben Jaafar, avait souligné, avant le débat sur le projet de loi, « l’importance cruciale (…) de cette dernière étape du processus constituant ». « C’est un pas historique. Nous sommes heureux que le calendrier électoral soit fixé, cela donne de l’espoir pour l’avenir de la Tunisie », a déclaré, après le vote, l’élu Mahmoud Baroudi.

L’organisation de ces élections font suite à un accord entre les différents partis tunisiens dans le but de résoudre la profonde crise politique déclenchée par les assassinats de deux opposants en 2013, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Cet accord a ouvert à l’adoption d’une nouvelle Constitution et a conduit le parti Ennahda, vainqueur des premières élections libres dans le pays en octobre 2011, à céder le pouvoir à un gouvernement de technocrates.