Présidentielle en Algérie : quand Sellal menace Benflis

Devant des milliers de personnes venus des différentes wilayas du pays, Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Bouteflika, a adressé des messages agressifs en direction du candidat Ali Benflis.

Lors du meeting qu’il a animé ce dimanche à la Coupole du 5 juillet à Alger, devant des milliers de personnes venus des différentes wilayas du pays, Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Bouteflika, a adressé des messages agressifs en direction du candidat Ali Benflis.

Devant des milliers de personnes venus des différentes wilayas du pays Selllal a servi : « Méfiez-vous des envieux qui propagent le désespoir et noircissent la vie et qui vous disent : nous ou le dérapage. Nous avons une armée puissante et des services de sécurités forts, personnes ne pourra nous déstabiliser ».

Sellal a dénoncé ce qu’il a qualifié de menaces sur les partisans du Président sortant. « Nous n’acceptons pas qu’on vienne nous menacer et la loi ne l’autorise pas (…). Allez aux urnes (…). Nous sommes des prêcheurs du bien. Nous n’excluons personne. C’est ça la réconciliation », a déclaré Abdelmalek Sellall qui a en outre indiqué que l’Algérie « vit dans la démocratie et le développement où tout le monde peut s’exprimer librement. (…). Bouteflika n’a pas peur du peuple ».

Cette sortie de Sellal intervient au lendemain de celle de Bouteflika qui, dans un communiqué, a accusé le candidat Ali Benflis d’être l’instigateur des actes de violence.