Présidentielle au Togo : Washington donne ses impressions

Le Président des Etats-Unis, Donald Trump

A l’issue de l’élection présidentielle du samedi 22 février Togo, le Président Faure Gnassingbé est sorti vainqueur par KO en totalisant 72,36 % des voix. Une victoire annoncée par la CENI environ 24 heures après la tenue du scrutin. Faure Gnassingbé brigue ainsi un quatrième mandat pour diriger le peuple togolais. Cette victoire qui a suscité moult remous dans le camp de l’opposition n’a pas manqué d’agiter la communauté internationale. Washington se prononce à ce sujet.

Hier mercredi 26 février, deux jours après la proclamation des résultats provisoires, l’ambassade des Etats-Unis près le Togo a donné ses impressions par rapport au scrutin à travers un communiqué. Washington a d’abord félicité le peuple togolais pour cette élection qu’il qualifie de pacifique avant de formuler par la suite de sévères critiques sur la situation. Washington se dit très préoccupé par la limitation du nombre d’observateurs par la CENI. En effet, à quelques jours du scrutin, la CENI avait adopté une décision que les Etats-Unis qualifient de « décevante » étant donné qu’elle révoque « l’accréditation d’une organisation de la société civile neutre accompagnée par les États-Unis en vue d’observer le processus électoral ».

Dans son communiqué, Washington affirme que la participation active et l’observation des élections par les acteurs de la société civile sont des facteurs qui apportent intégrité, transparence et crédibilité au processus électoral. Ne pas leur donner l’occasion de participer pleinement à ce scrutin est une occasion manquée aussi bien pour le gouvernement que pour le peuple. Les Etats-Unis exhortent le gouvernement togolais à afficher les résultats de la Présidentielle par bureau de vote afin de rendre crédible des résultats finaux et de regagner la confiance de tous les acteurs politiques et aussi du peuple.

Enfin, les Etats-Unis appellent l’organe chargé des élections à travailler avec les différentes parties impliquées dans ce processus et de traiter, de manière objective, toute irrégularité relevée le jour de l’élection ainsi que les réclamations.

Publiée par U.S. Embassy Lomé sur Mercredi 26 février 2020