Présidentielle au Togo, Agbeyomé Kodjo : « Si la CENI corrige les irrégularités, nous passons au premier tour ! »

Agbeyomé Kodjo

Lors d’une conférence de presse organisée par la dynamique du Mgr Kpodzro, le candidat Agbéyomé Kodjo a ouvertement annoncé sa victoire suite au scrutin présidentielle du 22 février face aux six autres candidats.

Pour l’homme qui a déjà occupé des postes de haut rang dans la hiérarchie étatique, notamment celui de Premier ministre, et pour ses partisans, la compilation de 63% des résultats lui donnerait d’office une victoire par KO au premier tour. Il l’affirme d’ailleurs très clairement en ces termes : « Si la CENI corrige les irrégularités que nous dénonçons, il n’y a pas de raison, nous passons au premier tour ! ».

Selon les estimations de son équipe, le candidat aurait une large victoire dans le Grand Lomé et dans la région maritime qui sont deux importants viviers d’électeurs dans le pays. Dans les autres régions, à l’exception de Kara qui est le fief du Président sortant, ce serait un coude-à-coude avec les autres candidats.

Ces propos sont soutenus par deux autres candidats, Tchabouré Gogue et le Professeur Wolou Komi, qui ont adressé leurs félicitations à l’ancien Premier ministre pour sa victoire évidente avant même l’annonce officielle des résultats du scrutin.

Des bureaux de vote irréguliers

Agbéyomé Kodjo dénonce, en outre, de nombreux cas de fraudes, notamment l’improvisation de bureaux de vote non référencés par la CENI. Il s’agit pour la plupart de résidences privées érigés en bureaux de vote ; chose que condamne l’homme au cours de la conférence de presse.

Il met en garde Faure Gnassingbé et sa faction quant à toute tentative d’orchestrer en leur propre faveur une victoire par KO au premier tour.