Présidentielle américaine : Obama courtise les femmes

Barack Obama fait du charme aux électrices. Lors d’un meeting électoral, dans le Colorado, le 44e président des Etats-Unis a vanté les mérites de sa réforme de la Santé, récemment validée par la Cour suprême, rappelant les atouts de cette loi pour la gente féminine. Selon le candidat à sa réélection, si Mitt Romney le succède à la Maison Blanche, ce dernier remettrait en cause ce texte progressiste.

Obama lance son opération séduction. En déplacement dans le Colorado, dans le cadre de sa campagne électorale, le 44e président des Etats-Unis a fustigé Mitt Romney, l’accusant de vouloir remettre en cause le droit à l’avortement en abrogeant notamment sa réforme de Santé, récemment approuvée par la Cour suprême. Selon l’occupant actuel de la Maison Blanche, la loi sur la couverture maladie universelle (CMU) favorise les droits des femmes à certains soins médicaux incontournables. Ce texte prévoit entre autres le remboursement de la contraception ou encore les examens de prévention du cancer tels que la mammographie.

« Concernant le droit des femmes à faire leurs propres choix en matière de santé, ils (les républicains) veulent nous ramener à des politiques qui correspondent plus aux années 1950 qu’au XXIe siècle », a déclaré Barack Obama. Le candidat démocrate à sa réélection fait ainsi référence au courant conservateur du républicain Mitt Romney qui s’oppose par ailleurs au mariage homosexuel et au droit à l’adoption pour les couples du même sexe. Cependant, le gouverneur du Massachusetts a fait voter dans son état la même réforme de santé, étendue sur le territoire national par le 44e président des Etats-Unis.

Les femmes d’Obama

Barack Obama sait, quant à lui, parler aux femmes. Lors de sa première campagne électorale, les femmes n’hésitaient pas à s’adonner aux jeux de main, rendant parfois sa femme Michelle Obama jalouse. En 2008, le 44e président des Etats-Unis, alors candidat à la magistrature suprême, a été plébiscité par les électrices américaines. Grâce au soutien d’Hillary Clinton (les partisans de la candidate déchue à la candidature démocrate à la Maison Blanche, en majorité des femmes, avaient rallié en masse la cause de Barack Obama) et de son épouse, les femmes ont voté en nombre pour celui qui n’était à l’époque « que » le sénateur de l’Illinois.

Romney a ses atouts

Mitt Romney n’a pas dit son dernier mot. Nombreuses sont les Américaines qui croient aux valeurs traditionnelles de la famille d’une part, et s’opposent à la réforme de la santé adoptée par Barack Obama d’autre part. Les détracteurs de la CMU à l’américaine sont même majoritaires dans le pays. Barack Obama le sait et reste prudent. D’où son intention de convaincre toutes les franges de la société.

Malgré les chiffres décevants du chômage, toujours en hausse, Barack Obama reste néanmoins le favori de l’élection présidentielle américaine du 6 novembre 2012. A trois mois du scrutin, le président sortant préserve son avance sur Mitt Romney. Un second sondage vient de confirmer l’avance de l’occupant actuel de la Maison Blanche, le créditant de 49% des voix contre 42% pour son concurrent. Cependant, l’inquiétude grandit aux Etats-Unis sur les questions économiques. « A trois mois de l’élection du 6 novembre, près des deux tiers des Américains pensent que leur pays fait route dans la mauvaise direction », rapporte Europe 1.

Lire aussi :

 Obama et Hollywood c’est le grand amour !

 Etats-Unis : Obama en tête dans trois Etats cruciaux

 Obama l’Africain VS Obama l’Américain