Présidence FECAFOOT : Samuel Eto’o reçoit les bénédictions de « papa Milla »


Lecture 2 min.
Samuel Eto'o et Roger Milla
Samuel Eto'o et Roger Milla

L’élection du président de la Fédération camerounaise de football a lieu ce samedi 11 décembre, à Yaoundé. À quelques heures du scrutin, la légende Roger Milla (69 ans) s’est enfin exprimée, en remerciant le candidat Samuel Eto’o Fils d’avoir enfin rejoint la famille des footballeurs camerounais. Il a aussi salué l’initiative de ceux qui ont permis que les footballeurs, sans distinction, soient réunis dans le cadre de cette élection.

La succession de Seidou Mbombo Njoya est ouverte. Ce samedi 11 décembre 2021, la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) procédera à l’élection de son nouveau président. Six candidats ont été retenus, notamment le président sortant Seidou Mbombo Njoya, Jean Crepin Seter Nyamsi, Jules Denis Onana, Justin B. Tagou Zacharie Wandja et Samuel Eto’o Fils. Ce dernier bénéficie d’ailleurs du soutien de plusieurs anciennes gloires du football camerounais, à l’instar de Rigobert Song, Joseph Antoine Bell, Geremi Njitap, Idriss Carlos Kameni, Emmanuel Maboang Kessack, Onana Jules-Denis ou encore de Roger Milla.

« Je voudrais être bref, dire merci à tous ceux qui ont permis que les footballeurs, sans distinction, soient réunis, soient regroupés pour parler le même langage. Je voudrais dire merci à notre fils Samuel Eto’o d’avoir enfin rejoint sa famille, celle du football. Je voudrais remercier tous ces footballeurs qui ont compris qu’aujourd’hui, nous avons un mot à dire dans notre football et qu’ensemble, nous pouvons faire beaucoup de choses », a déclaré Roger Milla. Même s’il n’a pas ouvertement appelé les délégués à voter Samuel Eto’o Fils comme les autres anciens joueurs, la sortie de « papa Milla » devrait soulager le camp Eto’o.

Pour la petite histoire, Roger Milla et Samuel Eto’o étaient en froid depuis l’élection de 2018 qui avait porté Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de football. Le « vieux Lion » reprochait notamment à l’ancien buteur de l’Inter Milan et du FC Barcelone d’avoir soutenu Seidou Mbombo Njoya plutôt que Joseph Antoine Bell, dont la candidature était portée par le Collectif des anciens Lions Indomptables de football (CALIF).

A lire : FECAFOOT : Samuel Eto’o décroche de nouveaux soutiens de taille

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter