Prends cent mille dollars et joue

Coup d’envoi, lundi, du premier championnat national de bourse au Maroc. Ouverte à tous, la compétition, organisée du 15 janvier au 23 février par la bourse de Casablanca, vise à vulgariser l’investissement boursier dans le pays.

Un portefeuille virtuel d’un million de dirhams (près de 100 000 $) sera confié, lundi, aux participants du premier championnat national de bourse marocain. Ils s’affronteront, du 15 janvier au 23 février, pour gérer au mieux les valeurs mobilières fictives qui leur seront laissées. Organisée par la Bourse de Casablanca, l’opération vise à développer la culture boursière dans le pays.

 » Il s’agit d’encourager et de vulgariser l’investissement en bourse  » explique Mme Elbouayachi, responsable de la cellule formation à la Bourse de Casablanca. Ouverte à tous, cette initiation boursière à grande échelle est divisée en trois catégories : grand public, écoles et universités, et étudiants.

Une gestion en ligne

Les ordres d’achat et de vente pourront être passés en temps réel via Internet et une interface de gestion mise au point pour l’occasion. Mais les boursicoteurs ne sont pas lâchés dans la nature pour autant. Car le championnat s’appuie sur la participation de la majeure partie des banques du pays. Avec des points Bourse mis en place dans leurs agences locales, elles mettent leur réseau au service de l’initiative. Sur place, des banquiers animateurs  » informeront, formeront et orienteront  » les participants.

En plus des résultats d’analyse des comportements boursiers en fonction des différents profils de compétiteurs, les retombées pour la Bourse de Casablanca s’expriment en termes de perception du domaine boursier par les particuliers. Le tout étant de voir le chemin qu’il reste à parcourir, en matière de communication, pour que la bourse devienne un  » placement comme un autre pour le grand public « . Une démystification dont la place financière marocaine entend bien, tôt ou tard, cueillir les fruits.