Premiers incidents en Côte d’Ivoire

Des heurts opposant jeudi les Forces de sécurité fidèles à Laurent Gbagbo et des manifestants qui voulaient marcher sur le siège de la télévision nationale à Abidjan, à l’appel du camp de son rival Alassane Ouattara, ont fait au moins trois blessés.
Entre 300 et 400 jeunes qui tentaient de quitter le quartier d’Abobo (nord), un fief de M. Ouattara, ont été dispersés à l’aide de gaz lacrymogènes par une quinzaine de membres des Forces de défense et de sécurité (FDS), rapporte RFI.
Dans un entretien à la chaîne France 24, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a prévenu jeudi qu’il engagerait des poursuites contre quiconque serait responsable de violences meurtrières en Côte d’Ivoire.