Premiers coups de pédale au Cameroun

Du 29 janvier au 11 février, 82 coureurs africains et occidentaux vont se disputer la première place du Tour international du Cameroun. Les Africains n’ont pas brillé lors des deux premières étapes de ce week-end mais espèrent se rattraper.

Il faisait bien 30° à l’ombre, samedi, lorsque le coup d’envoi du Tour international du Cameroun a été donné par le gouverneur de la province de l’Extrême-Nord. Sur la ligne de départ : 82 coureurs venus de 9 pays différents. Si le pays organisateur aligne trois équipes pour ce Tour, du 29 janvier au 11 février, c’est la France qui se distingue par le nombre de cyclistes. Elle a effectivement dépêché quatre équipes (Rhônes-Alpes, CMVP, Oktos et VCBO). Les autres formations viennent du Sénégal, du Gabon, de la Russie, de l’Angola, du Bénin, de l’Ile de la Réunion et du Burkina Faso.

Lors de cette première étape Mokolo-Maroua, les Occidentaux ont infligé à leurs adversaires un rythme infernal, forçant le peloton à se scinder à Zanaï, après seulement 20 km de course. Les Français Stéphane Decrouy et Charles Demaret mènent alors les hostilités. Finalement, c’est le Russe Ivan Terentine, champion du monde junior, qui enlève cette étape, devant les Français David Thierry et Charles Demaret. Les Africains se retrouvent à la traîne.

Cyclistes, pas touristes

 » Il n’était pas question pour nous d’inviter des touristes, mais des cyclistes, afin que ce Tour international du Cameroun soit une réussite totale « , a rappelé Claude-Bernard Messy, président de la Fédération camerounaise de cyclisme. Pourtant, les coureurs camerounais étaient partis plein d’espoir et d’optimisme.  » Nous allons nous battre et tout faire pour remporter cette première étape « , avait déclaré avant la course le champion en titre du Cameroun, François Talla. La seconde étape Figuil-Garoua, dimanche, a été remportée par le Français Joran Poirier, suivi par deux Russes. Le premier Africain à émerger est le Burkinabé Jean Iboudo, à la 4ème place. Quant aux premiers Camerounais, Joseph Sanda et Pascal Bouda, ils arrivent respectivement en 8ème et 12ème position.

Les autres Lions indomptables du cyclisme que sont Martinien Tega ou Evariste Tchoupe ont encore le temps de se rattraper. A défaut de gagner les étapes, les Camerounais ont d’ores et déjà conquis le coeur du public. Le ministère de la Jeunesse et des Sports se félicite de la ferveur populaire que soulève ce Tour cycliste. A chaque étape, la population se presse pour encourager les rois de la petite reine…