Première opération de PROPARCO au Cap Vert

PROPARCO a octroyé un prêt senior d’un montant de 5 MEUR à la banque capverdienne Banco Caboverdiano de Negocios (BCN), créée en 2005 et filiale de la banque portugaise BANIF. Ces ressources de long terme vont permettre d’accompagner la forte croissance de cette banque.

Plus largement, à travers ce prêt, qui marque sa première opération dans le pays, PROPARCO va contribuer à soutenir le développement du tissu d’entreprises au Cap Vert.

« Pour sa première opération au Cap Vert, PROPARCO est très heureuse d’accompagner et soutenir la croissance d’un acteur bancaire jeune, de qualité et particulièrement dynamique dans le pays », indique Bérengère Basset, chargée d’affaires au sein de la division Banques & Marchés Financiers de PROPARCO.

« Cet accord de facilité de crédit est très important pour BCN, car c’est une preuve de confiance d’une des Agences les plus respectées dans les pays en développement ; il nous permettra d’autre part d’obtenir des financements à long terme, indispensables pour réduire l’asymétrie des échéances », déclare Fernando Rodrigues, Directeur général de BCN.

Le marché des banques commerciales capverdiennes en forte croissance depuis 2005, est principalement basé sur quelques secteurs comme les services et le commerce, à l’image de l’économie capverdienne, tirée par le développement touristique.

BCN a su élargir rapidement son réseau d’agences et atteindre une couverture nationale. Avec un total bilan de 118 MEUR, elle est actuellement un acteur actif du système bancaire capverdien notamment sur le marché des Entreprises qui représente 25 % de son portefeuille à fin 2010. BCN est également un partenaire de qualité qui a la volonté de renforcer sa gouvernance, en particulier en matière de responsabilité environnementale et sociale.

Cette intervention de PROPARCO en faveur de BCN vient poursuivre un partenariat déjà engagé avec l’Agence Française de Développement (AFD) et renforcer le partenariat long terme entre le Groupe AFD et BCN.

A propos de
PROPARCO, institution financière de développement, est détenue par l’Agence Française de Développement (AFD) et des actionnaires privés du Nord et du Sud. Sa mission est de catalyser l’investissement privé dans les pays émergents et en développement en faveur de la croissance, du développement durable et de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. PROPARCO compte parmi les principales institutions financières bilatérales de développement dans le monde. Elle intervient sur quatre continents, allant des grands pays émergents aux pays les plus pauvres, en particulier en Afrique, avec un haut niveau d’exigence en matière de responsabilité sociale et environnementale.

www.proparco.fr

Banco Caboverdiano de Negocios est une banque capverdienne, membre du groupe Banif (un groupe financier portugais d’envergure internationale, présent dans la banque de réseau, la banque d’investissement et l’assurance dans 17 pays, avec un actif net d’environ 16 milliards d’euros). Créée en 2005, BCN revendique aujourd’hui un actif net d’environ 115 millions d’euros et une part de marché voisine de 12 %, avec un effectif de 120 salariés. Présente dans les neuf îles de l’archipel grâce à ses 20 agences, cette banque de réseau et d’entreprise est particulièrement présente auprès des PME et des particuliers.

www.bcncv.com

Etablissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis près de soixante dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique de développement définie par le Gouvernement français. Présente sur le terrain dans plus de 50 pays, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation des enfants, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique… En 2010, l’Agence a consacré plus de 6,8 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays du Sud et l’Outre-mer. Ces financements concernent la scolarisation de 13,4 millions d’enfants au niveau primaire, l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de 33 millions de personnes et l’octroi de microcrédits pour 700 000 personnes. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser près de 5 millions de tonnes de CO2 par an.

www.afd.fr