Première édition en Afrique de La Journée de la Femme Digitale

Plus de 650 participants sont venus découvrir plus de 50 intervenants leaders et entrepreneurs de renom du digital. Une présence médiatique internationale et locale forte, avec plus de 40 médias représentés par près de 100 journalistes. Un programme fondé sur 3 axes d’actions concrètes de La Journée de la Femme Digitale : formation, financement, confiance.

Après les Nanas Benz, place aux Nanas Digitales !

« Les femmes entrepreneures dans le digital doivent être aujourd’hui les nouveaux modèles de réussite. Les Nanas Benz – les célèbres femmes d’affaires des années 70 en Afrique – ont ouvert la voie pour d’autres femmes. Nous souhaitons bâtir des ponts entre nos deux continents. Mettre en réseau ces nanas digitales ! Ces femmes leaders africaines et européennes imaginent et mettent en œuvre des solutions concrètes et participent activement à la croissance économique. Donner aux femmes leur juste place dans le numérique, c’est donner au monde une véritable chance de relever ces grands enjeux. », affirme Delphine Remy-Boutang, CEO the bureau & La Journée de la Femme Digitale (JFD).

Elles entreprennent, innovent, osent en Afrique et dans le monde… Elles, ce sont ces femmes venant du Cameroun, d’Afrique du Sud, du Mali, du Nigeria, du Gabon, du Tchad, du Bénin, du Togo ou encore de la Côte d’Ivoire, réunies à l’occasion de la première édition de La Journée de la Femme Digitale à Dakar, au Sénégal.

« Ce concentré de rencontres, de partage et de savoir qu’est la JFD souligne que l’Afrique est une véritable source d’inspiration : les innovations africaines pourraient suggérer au monde d’autres transitions possibles d’autant plus que d’ici 2100 un individu sur trois sera africain. C’est grâce à la force du collectif, aussi bien à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale que nous relèverons le défi d’une meilleure représentativité des femmes. », a ajouté Delphine Remy-Boutang lors de la soirée à la résidence de l’Ambassadeur de France au Sénégal.

Le prix les Margaret remis à Dakar aux deux femmes digitales de l’année 2019

De gauche à droite : Rebecca Enonchong (Margaret d’honneur), Arielle Kitio (Margaret), Babacar Kane (IBM) et Delphine Remy-Boutang (JFD).

Pour clore la journée, Babacar Kane, Directeur Général d’IBM Sénégal et Afrique de l’Ouest et Delphine Remy-Boutang, CEO the bureau & La Journée de la Femme Digitale ont remis le prix les Margaret aux Camerounaises Arielle Kitio et Rebecca Enonchong.

–  MARGARET AFRIQUE 2019

Arielle Kitio, fondatrice de Caysti, œuvre pour former les leaders de la technologie de demain.

– MARGARET D’HONNEUR 2019
Rebecca Enonchong, fondatrice d’Apps Tech, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions d’applications d’entreprise et Présidente du conseil d’administration d’Afrilabs. Pour plus d’informations sur les Margaret :

La célébration de ces entrepreneurs exceptionnelles de l’écosystème numérique africain s’est poursuivie à la résidence de l’Ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, en présence de Soham El Wardini, maire de Dakar, et du coup de cœur du jury des Margaret (Europe), Diariata Ndiaye, fondatrice d’App-Elles.

 

La JFD Learning Expedition, une plongée au cœur de l’écosystème numérique de la capitale sénégalaise. 

Choisir le Sénégal et sa capitale Dakar comme première édition de la JFD est un choix à la hauteur du pays et de ses ambitions dans le domaine du numérique.

Le 14 juin, la JFD Learning Expedition organisée avec Orange-Sonatel a présenté l’écosystème technologique de Dakar qui croît à pas de géant sous l’impulsion de nouveaux acteurs, incubateurs, investisseurs et accélérateurs de business.

« Les femmes sont les moteurs de cette révolution numérique. Elles comptent pour 30 % dans l’écosystème sénégalais et participent activement à la croissance de ce secteur stratégique pour le développement de l’Afrique. », conclue Rokhaya Solange Ndir, Chef de Département RSE et Partenariats, Orange – Sonatel.

À propos de la Journée de La Femme Digitale

 

La Journée de la Femme Digitale dirigée par Delphine Remy-Boutang CEO de the bureau, met à l’honneur et connecte les femmes qui s’emploient à révolutionner le monde grâce au digital, depuis 2013. Cet événement annuel qui se déroule en Europe et en Afrique a pour ambition d’inspirer, d’encourager les femmes à oser, innover et entreprendre. L’objectif étant de mettre en réseau ces femmes leaders et entrepreneurs africaines et européennes. La JFD, c’est aussi un club fondé en 2016 : le JFD Club est un réseau de 400 femmes digitales. Les membres se retrouvent tout au long de l’année pour partager et développer leurs connexions à l’occasion de conférences et d’événements exclusifs. En 2018, la JFD lance La Fondation Margaret, qui soutient les projets de femmes engagées, notamment en proposant des bourses et des formations pour les jeunes femmes souhaitant s’orienter dans les métiers de l’innovation et les sensibiliser à l’entrepreneuriat dans les lycées pour augmenter le nombre de femmes dans le numérique.

En 2019, la JFD publie son « Manifeste pour un monde digital inclusif », signé par une quinzaine de grands groupes qui se sont fixé des objectifs à respecter en faveur de la mixité et de la féminisation des métiers dans le numérique.

Pour plus d’informations : http://lajourneedelafemmedigitale.com