Premier producteur de cacao, l’Afrique capte 1% des revenus de sa transformation


Lecture 1 min.
arton44751

L’Afrique est le premier producteur mondial de fève de cacao, mais le continent ne capte seulement qu’1% des revenus issus de sa transformation, a indiqué l’organisation internationale du cacao (ICCO).

La disproportion est flagrante. C’est une illustration de plus, s’il en fallait, de l’absence d’industries en Afrique. Le continent qui génère 73% de la production mondiale de cacao, avec 3,185 millions de tonnes de fèves en 2013-2014, ne capte qu’1% des bénéfices de sa transformation. L’information a été transmise par le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), Jean Marc Anga, à l’occasion de la présentation d’un rapport de l’organisation, la semaine dernière à Yaoundé, rapporte l’agence Ecofin.

800 millions de dollars

Alors que les revenus générés par le cacao se sont élevés, en 2013-2014, à 13,2 milliards de dollars, l’Afrique a pu bénéficier de 6,9 milliards. Mais au fil des étapes de la transformation des fèves, la part du continent dans les bénéfices perçus diminue progressivement.

A partir de la première étape de transformation, la production de liqueurs, poudre et autres beurres de cacao, Jean Marc Anga a indiqué que les revenus de l’Afrique diminuaient à 20% du total pour disparaître presque totalement au niveau de la deuxième étape.

Au niveau de la dernière étape, la production de chocolat, qui a généré un bénéfice aux entreprises de 110 milliards de dollars, l’Afrique ne capte plus que 800 millions de dollars, soit 1% du total. Ce qui rend son poids dérisoire au niveau des instances de décisions.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter