Premier gouvernement de Patrice Talon : les Béninois partagés

A peine quelques heures après sa prestation de serment au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, le président Patrice Talon a dévoilé son nouveau gouvernement. Entre surprises, incompréhensions et satisfaction, voici ce qu’en pensent les Béninois.

A Porto-Novo,

Pendant la cérémonie d’investiture qui s’est tenue le mercredi 6 avril au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, Patrice Talon, nouveau Président du Bénin, s’était dit prêt à assumer les fonctions qui seraient les siennes lors de son mandat unique. Il faut croire que cela n’avait rien d’une vaine rhétorique. En effet, dans la soirée du même jour, le premier gouvernement du nouveau chef de l’exécutif béninois était dévoilé. La première surprise vient du nombre de postes ministériels. Alors que la rumeur annonçait un gouvernement composé de 16 postes ministériels, l’équipe du nouveau président compte 21 membres à savoir :

 1 Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République : M. Pascal Irénée Koupaki

 2 Ministre d’Etat Chargé du Plan et du Développement : M. Abdoulaye Bio Tchane

 3 Garde des sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation : M. Joseph Djogbenou

 4 Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération : Aurélien Agbenonci

 5 Ministre de l’Economie et des Finances : M. Romuald Wadagni

 6 Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique : M.Sacca Lafia

 7 Ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche : M. Delphine Oloronto Kouzande

 8 Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale : M. Barnabé Z. Dassigli

 9 Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales : Mme Adidjatou A. Mathys

 10 Ministre de la Santé : M. Alassane Seïdou

 11 Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Mme Marie Odile Attanasso

 12 Ministre des Enseignants Secondaire, Technique, et de la Formation Professionnelle : M. Lucien Kokou

 13 Ministre des Enseignements Maternel et Primaire : M Karimou Salimane

 14 Ministre de l ’ Économie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou

 15 Ministre des Infrastructures et des Transports : M. Hervé Hehomey

 16 Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat : M. Lazare C. Sehoueto

 17 Ministre de l’Énergie de l’eau et des Mines : M. Dona Jean – Claude Houssou

 18 Ministre du cadre de vie et du Développement durable : José Didier Tonato

 19 Ministre du Tourisme et de la Culture : M. Ange N’Koué

 20 Ministre des Sports : M. Oswald Homeky

 21 Ministre délégué auprès du Président de la République, Chargé de la Défense Nationale : M. Candide Marie Azanai

Forcément, la surprise était donc de mise chez les Béninois. Mais plus que le nombre de ministres, c’est l’identité des nouveaux collaborateurs qui pose problème à certains: « Où donc est la rupture quand on se retrouve avec des visages connus et ayant collaborés avec Boni Yayi ? », s’interroge un Cotonois. Plus loin, c’est le poste de ministre de la Défense qui suscite l’étonnement « Que vient faire Azanai à un poste aussi stratégique ? Est-il vraiment l’homme de la situation ? En tout cas, attendons de voir ».

Si la surprise, l’incompréhension, voire la désillusion sont les sentiments qu’éprouvent certains, d’autres, par contre, affichent une certaine satisfaction : « Hier, le Président Talon parlait de compétences pendant son investiture. La présence de Koupaki, Bio Tchané, Sehoueto ou encore Djogbenou ne trahit pas cette idée. Par ailleurs, la jeunesse n’a pas été oubliée, car Oswald Homeky, en charge du ministère de la Jeunesse et des Sports est un jeune dynamique qui ne pourra que faire du bon boulot », affirme un étudiant.

En somme, le nouveau gouvernement fait débat. Sera-t-il en mesure d’aider le Président Patrice Talon à faire un bon travail ? Les Béninois ne demandent qu’à y croire.