Pourquoi choisir Linux ?

Linux ou Windows? Pour beaucoup de profanes, la question ne se pose même pas tant l’hégémonie de la marque de Bill Gates semble naturelle. Or, système d’exploitation totalement libre, Linux est une alternative de taille au monopole Microsoft. Transparence, coût, stabilité, sécurité, ses nombreux avantages devraient faire réfléchir à deux fois avant de choisir.

Plus de 99% des PC grand public sont équipés Windows. Un impressionnant monopole qui fait sournoisement oublier qu’une alternative existe : Linux. Pourquoi sortir des sentiers battus et choisir un autre système d’exploitation ? Car loin d’être aujourd’hui un choix de francs-tireurs informatiques, Linux recèle de précieux avantages pour concurrencer Windows. Stable, gratuit, malléable, transparent, il jouit aujourd’hui d’une solide maturité qui, à terme, à bien de quoi inquiéter Bill Gates.

Avec la piraterie domestique de logiciels informatiques, autant dire que Monsieur tout le monde n’est pas véritablement concerné par la bataille Linux/Microsoft. Le Pack Office du dernier, initialement prévu pour un seul ordinateur, servira à installer World, Excel, PowerPoint, Outlook et Access sur pléthore de machines. Dans la plus parfaite illégalité. Ce que ne peuvent absolument pas se permettre les administrations ou les grandes sociétés. Ou du moins à leurs risques et périls. Car les contrôles, plus faciles à effectuer dans les entreprises que chez les particuliers, peuvent faire mal. Et l’amende s’avérer salée.

Une économie substantielle

Le calcul est simple. Imaginez un parc informatique théorique de 1 000 ordinateurs, comme on pourrait en trouver dans les ministères ou les grandes sociétés. Si l’on veut installer un système d’exploitation Windows, il vous faut payer une licence par machine, 270 euros pour la version XP. Coût total de l’opération 270 000 euros (un prix généralement compris dans le prix de l’ordinateur, déjà livré avec Windows). Mais vous n’avez pas pour autant les outils bureautiques Windows. Pour chaque Pack Office il vous en coûtera 279 euros ou 129 euros pour une simple mise à jour. Soit 279 000 ou 129 000 euros. Au final, toutes choses égales par ailleurs, l’ardoise de l’achat de logiciels s’élève à la bagatelle de 549 000 ou 399 000 euros. Avec Linux il ne vous aurait pas coûté le moindre sou.

Développé dans les années 90 par un étudiant finlandais génial, Linus Torvald, Linux se base sur le système d’exploitation Unix pour en créer sa propre version. Une version dont il laisse le code source ouvert. Tout le monde peut donc y accéder et l’adapter à ses propres besoins. Des communautés de développeurs s’en emparent à travers le monde pour créer des applications pareilles à celles que propose le géant Microsoft, qui garde jalousement secrets l’ADN informatique de Windows. Une philosophie diamétralement opposée à Linux dont les logiciels restent en open source.

Le cheval de Troyes Windows

Le premier avantage de l’open source est que les utilisateurs maîtrisent totalement le fonctionnement des applications. Nul ne sait, autre que chez Microsoft, ce qui se passe exactement dans Windows. Une opacité qui suscite quelques légitimes interrogations dans certaines grosses administrations ou sociétés privées. Il y a-t-il des mouchards pour espionner, via Internet, le contenu des programmes et pirater des données sensibles ? Les plates-formes Linux sont quant à elles complètement transparentes dans leur fonctionnement.

Cheval de Troyes informatique, Microsoft enferme également l’utilisateur dans l’univers produits de la marque. Il profite de l’hégémonie de Windows pour mettre en avant ses autres produits (Office, Internet Explorer, Windows Multimédia, MSN Messenger). Et la majeur partie des applications de l’éditeur que l’on veut rajouter sur son PC Windows sont payantes. A l’image du célèbre Pack Office. Vous voulez avoir la dernière version des logiciels, vous payez une actualisation ou vous achetez un kit d’installation complet. Vous voulez actualiser votre système d’exploitation, vous devez encore payez la mise à jour.

Une plus grande fiabilité

Pack Office vs Open Office (sa version Linux) : le grand public n’y verra que du feu. Le retard dans l’ergonomie et l’interface graphique a depuis longtemps été rattrapé par la communauté de l’open source. Traitement de texte, tableur, base de donnée, courrier électronique, Linux propose exactement les même fonctionnalités. Il offre, et c’est là l’un de ses avantages capitaux par rapport à Microsoft, accès une immense bibliothèque de logiciels libres dont sans licence d’exploitation à payer. Le logiciel de traitement d’image Photoshop de l’éditeur Adobe (vendu 2 271 euros dans le pack Design Collection[[<1>Photoshop 7, Illustrator 10, In Design 2.0 et Acrobat 6]]) a, par exemple, avec Gimp son équivalent Linux.

Le gros point fort de Linux reste tout de même la stabilité du système. Une stabilité qui résulte de l’interactivité entre les milliers d’utilisateurs. Chaque application Linux est d’abord lancée en version bêta sur le Net pour qu’elle soit testée par les utilisateurs. Ces derniers se chargent de rapporter chaque bug, pour qu’il soit corrigé. La version finale jouira d’une extraordinaire stabilité, puisque de milliers de personnes auront participé à sa perfectibilité. Une fiabilité sur laquelle s’appuient aujourd’hui près de 50% des serveurs à travers le monde. Moins de failles signifie également moins de virus. Virus qui font souvent exploser les coûts de maintenance de gros parcs informatiques publics et privés. Tant et si bien que le Japon, la Corée du Sud et la Chine, ont décidé de se débarrasser de Microsoft en développant leur propre système d’exploitation open source. Si la suprématie de Microsoft a encore de beaux jours devant elle, car il reste délicat pour de changer purement est simplement de système d’exploitation, Linux est un géant qui s’éveille. Il pourrait et devrait demain s’imposer comme le choix logique des générations futures.

Quelques logiciels libres pour linux, windows ou MacOS X

 OpenOffice (suite bureautique)

 The Gimp (retouche d’images et création graphique)

 Mozilla (navigateur web très puissant)

Quelques distributions linux

 Mandrake (distribution linux facile d’accès)

 Knoppix (pour essayer linux depuis un cd bootable, sans rien installer)

Quelques autres distributions linux :

 http://www.fr.redhat.com/

 http://www.fr.debian.org/

 http://www.gentoo.org/