Pourquoi Alger a convoqué l’ambassadeur de France

Ramtane Lamamra, Premier ministre algérien
Ramtane Lamamra, Premier ministre algérien

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a convoqué, ce mercredi, l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette. Pourquoi ?

L’ambassadeur de la France en Algérie, François Gouyette, a été convoqué par le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, suite à la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Algériens.

C’est par le canal de son secrétaire général, Rachid Chakib Kaid, que le patron de la diplomatie algérienne a convoqué l’ambassadeur de France en Algérie, aujourd’hui mercredi 29 septembre 2021, dans l’optique de lui notifier une protestation formelle des autorités algériennes.

Selon un communiqué de la diplomatie algérienne, il a été indiqué à François Gouyette que « cette décision est intervenue sans consultation préalable avec la partie algérienne et a fait l’objet d’un tapage médiatique générateur de confusion et d’ambiguïté quant à ses motivations et à sa mise en œuvre ».

Mardi, par le canal de son porte-parole officiel, Gabriel Attal, le gouvernement français a indiqué qu’il durcirait l’octroi de visas aux citoyens algériens, marocains et tunisiens. Comme motif, Paris relevait que ces trois pays, surtout l’Algérie et le Maroc, refusaient de délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires au retour des migrants en situation irrégulière sur le territoire français.

Un peu après la sortie de Paris, l’Algérie avait déploré la décision de la France de durcir la délivrance de visas pour ses ressortissants. La diplomatie algérienne a estimé qu’il s’agissait d’une « décision unilatérale » qui intervient à la veille des discussions entre les deux pays sur l’immigration.

A lire : Visas, pourquoi la France durcit les conditions d’obtention pour le Maroc et l’Algérie