Pour les beaux yeux d’une genette

Tranche de bonne humeur, le site Betou.org fait l’apologie de la genette. Petit carnivore, mignon tout plein, de Centrafrique. Un fonds documentaire aussi fourni que burlesque pour un délire rafraîchissant. Une bonne adresse pour un joyeux moment.

La genette a quelque chose d’émouvant dans le regard. Une candeur qui lui attire assurément la sympathie de chacun. Avec sa peau tachetée et ses grandes oreilles, la genette n’est pas une pré-pubère au physique ingrat et avec des problèmes d’acné mais un joli petit carnivore de Centrafrique auquel Betou.org consacre un site. Une zoologie décalée et comique pour un animal qui gagne a être connu.

Parenthèse savante. Mi-fennec, mi-félin, la genette, avec ses yeux de lémurien, n’est pas plus grosse qu’un chat. Elle appartient non pas à la famille des félidés, comme on pourrait le croire, mais à celle des viverridés. Comme la mangouste. Fermer la parenthèse. Toutes ces informations, vous ne les trouverez pas sur le site. Trop gentiment délirant pour vous abreuver de détails savants. Betou raconte la genette sur le ton bienfaisant de l’humour.

Scientifiquement prouvé

Un large partie du site est consacrée au bébé genette. Pas plus grand qu’un paquet de cigarettes, il requiert toutes les attentions.  » Le bébé dort tout le temps, sauf lorsqu’il se réveille. Toutes les heures et demi, il piaille qu’il a faim. Les plaintes émises se rapprochent assez du bruit d’un caillou sous une chaussure grinçant sur un carrelage, mais en moins fort « .

Betou se livre à d’étonnants calculs scientifiques (consciemment absurdes) pour nous montrer, preuves à l’appui, l’étonnante faculté de la genette à ne pas prendre de poids. Information capitale pour tous ceux qui voudrait se lancer dans l’élevage :  » La genette est un peu comme le Trésor Public Centrafricain: vous en rentrez des « aliments » à un bout et il ne sort rien à l’autre bout. On pourrait croire qu’il y a quelque sorcellerie là-dessous. Cependant, une étude plus approfondie nous apprend qu’en fait, ceci est dû à une thermogenèse particulièrement efficace chez la genette « .

Non comestible

Si vous étiez tentés par un ragoût de genette, le site vous le déconseille fortement car  » on ne saurait manger un animal plein de taches sans prendre un risque. Qu’est-ce qui prouve que ces taches ne sont pas dues à une maladie, hein ? C’est peut-être la rubéole ou la rougeole des genettes ? Ou peut-être le psoriasis bicolore ? Ou la variole ? Méfiance !  » interpelle le joyeux webmestre. Le site, pour lequel on peut déplorer une mise en page trop touffue, est d’une belle richesse. Et chaque page recèle son lot de bonnes surprises. Même les rubriques hors genette valent le détour. On y apprend par exemple comment devenir invisible, ou bien de très bonnes recettes centrafricaines. Une bonne adresse pour se détendre.

Le site betou.org n’est plus en ligne en 2007