Pour le pape François, « tuer au nom de Dieu est satanique »

En célébrant une messe à la mémoire du père Jacques Hamel, prêtre français égorgé en juillet par des djihadistes dans son église, le pape François a répété que « tuer au nom de Dieu est satanique ».

Le pape François, en célébrant, ce mercredi 14 septembre 2016, une messe à la mémoire du père Jacques Hamel, prêtre français égorgé en juillet par des djihadistes dans son église, a répété que « tuer au nom de Dieu est satanique ». Pour le souverain pontife, « le père Hamel était un homme bon, doux, de fraternité, assassiné comme un criminel ».

Dans son sermon, en présence d’environ 80 pèlerins du diocèse de Rouen, au nord-ouest de la France, le pape a déclaré : « Comme il serait bon que toutes les confessions religieuses proclament que tuer au nom de Dieu est satanique ». Dans la chapelle moderne de la résidence Sainte-Marthe, où il célèbre la messe et où une photo du père Hamel avait été placée sur l’autel, le pape avait revêtu une aube rouge, la couleur liturgique des martyrs.

Dans son sermon, prononcé en italien et traduit en français pour les fidèles, le pape a affirmé : « Aujourd’hui dans l’Eglise, il y a plus de martyrs chrétiens que dans les premiers siècles ». Insistant que « des chrétiens qui souffrent aujourd’hui, emprisonnés, torturés, tués parce qu’ils ne renient pas Jésus Christ », le pape a indiqué que « cette cruauté qui requiert l’apostasie est, disons le mot, satanique ».

Le père Jacques Hamel, 85 ans, a été égorgé par deux djihadistes de 19 ans se réclamant de l’organisation Etat islamique (EI), alors qu’il célébrait la messe à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Son meurtre avait ému le monde entier, notamment en Afrique où cette cruauté ne trouve toujours ps d’explication.