Pour l’entente au sein du couple, mangez du sucre !

Une étude américaine vient de démontrer qu’un faible taux de sucre dans le sang augmente l’agressivité entre conjoints au sein d’un couple marié.

Attention à un taux de sucre trop bas ! Une étude américaine vient de démontrer qu’un faible taux de sucre dans le sang augmente l’agressivité entre conjoints au sein d’un couple marié. Ces résultats sont les conclusions d’une étude très sérieuse rendue mardi à l’Académie américaine des Sciences.

Pour réaliser cette enquête, les scientifiques ont observé les habitudes de 107 couples mariés pendant 21 jours. A la fin de cette expérience, ils se sont redus compte que mesurer le taux de glucose en fin de journée chez leurs cobayes leur permettait de deviner le degré de colère qu’ils ressentaient l’un envers l’autre.

Les responsables de cette étude ont procédé à deux tests précis. Ils ont d’abord fourni aux volontaires des poupées vaudou censées représenter leurs conjoints, ainsi que des aiguilles. A la fin de chaque journée, chaque homme isolé dans une pièce devait planter les aiguilles en fonction de la colère qu’il éprouvait pour son conjoint. Chacun devait également mesurer son taux de glucose avant le petit-déjeuner et avant d’aller se coucher. Les résultats sont impressionnants. Il est en effet apparu que plus le taux de sucre était bas et plus le nombre d’aiguilles plantées était élevé.

En outre, il a été instaurée une petite compétition entre les deux époux qui devaient appuyer sur un bouton le plus vite possible lorsqu’une cible rouge apparaissait sur leur écran d’ordinateur. Le premier avait le droit d’obliger son conjoint à écouter un son dont il choisissait l’intensité, et la durée. Il s’est avéré que ce sont les cobayes qui avaient le plus faible taux de glucose qui infligeaient à leur conjoint les sons les plus forts et les plus longs.

Partant de là, les scientifiques ont avancé que le glucose était le principal moteur du cerveau. Dès lors, pour maîtriser sa colère il faut un effort tout particulier qui serait altéré lorsque nous avons faim et donc notre taux de sucre dans le sang n’est pas suffisamment élevé.