Pour échapper à des dettes, une femme change de sexe

Pour changer d’identité et échapper à la justice, une femme russe criblée de dettes a changé de sexe. C’est ce qu’ont indiqué ce lundi des huissiers qui ont précisé que cette personne restait redevable de cet argent.

Tous les moyens semblent bons pour parvenir à ses fins. C’est ce qu’a sans doute la philosophie de cette femme russe criblée de dettes qui a changé de sexe, pour changer d’identité et échapper à la justice. C’est ce qu’ont indiqué ce lundi à l’AFP des huissiers qui ont précisé que cette personne restait redevable de cet argent.

Selon une porte-parole du service régional des huissiers d’Astrakhan (sud de la Russie) qui s’est confiée à l’AFP, Natalia, 38 ans, a changé de sexe pour devenir un homme baptisé Andrian, après avoir accumulé environ 130 000 roubles (4 200 dollars) de dettes. Evguenia Zarynch relève qu’ «au cours de nos investigations, nous avons découvert que la femme n’existait plus et que maintenant il y a un homme (…). Oui, il restera redevable de ses dettes, malgré le changement de sexe. C’est futile. Il aura toujours à les rembourser. Si un débiteur croit qu’il peut s’en sortir de cette façon, il se trompe grandement ».

Toutefois, la porte-parole a indiqué ne pas savoir si les dettes étaient le seul motif du changement de sexe. Il est aussi indiqué en tant qu’homme, Andrian a accumulé de nouvelles dettes, en ne payant pas ses impôts, a précisé Evguenia Zarynch. Il serait toujours en fuite.