Pollution en RDC : des cultivateurs indemnisés par deux entreprises chinoises

Les entreprises chinoises Comilu et Cimo ont payé une indemnisation individuelle de 500 dollars auprès de 248 cultivateurs de Kapolowe Gare, ce mercredi 18 juin. Ces derniers les accusent, depuis deux ans, de polluer leurs cultures dans le territoire de Kambove.

Ce mercredi 18 juin, quelques 248 cultivateurs de Kapolowe Gare ont été indemnisés de 500 dollars chacun, par deux entreprises chinoises accusées d’avoir déversé des déchets toxiques dans trois rivières.

Les cultivateurs et autres fermiers indemnisés ont ainsi perdu toutes leurs cultures et leur bétail au mois d’octobre 2012, rapporte Radio Okapi. Des sources locales rapportent qu’ils avaient été victimes de la pollution des trois rivières Kalunika, Kasenshi et Kalumbubashi, à cause des rejets toxiques que les entreprises Comilu et Cimco y déversaient. Les fermiers se servaient de ces rivières pour arroser leurs cultures. Après deux ans de plaintes de la part des cultivateurs, chacun d’eux va recevoir une indemnisation de 500 dollars américains. Les ministres provinciaux de l’Intérieur et de l’Environnement, seront chargés de superviser le paiement des indemnités.

« Nous avons eu 500 dollars. Nous remercions le gouvernement provincial, parce que les Chinois paient difficilement. Nous demandons aux autorités de dépolluer les rivières. Nous en avons beaucoup souffert », a affirmé un bénéficiaire. Pour Hippolyte Kalenga wa Mpoyo, administrateur du territoire de Kambove, les entreprises minières doivent aussi éviter de polluer d’autres cours d’eaux, sous peine d’amende. « L’exécutif provincial a recommandé aux entreprises minières de se conformer aux normes minières. C’est-à-dire, elles doivent en finir complètement avec la pollution de notre environnement, pour ne pas faire souffrir la population du Katanga», a-t-il poursuivi.

Les députés avaient déjà reconnu que l’exploitation minière dans cette région affectait la production des poissons et les cultures maraîchères.