Plus de 250 migrants regagnent le Royaume-Uni par la Manche en une journée


Lecture 2 min.
Migrants dans une embarcation
Des migrants

Le ministère britannique de la Défense a indiqué, ce lundi 2 mai, que plus de 250 migrants ont été repérés dimanche, traversant la Manche pour rejoindre le Royaume-Uni.

Les migrants continuent d’affluer en Grande-Bretagne, par la traversée de la Manche. Rien que dans la journée du dimanche 1er mai 2022, la marine britannique, en charge de la surveillance de cette zone maritime, a annoncé avoir repéré sept embarcations de fortune chargées de migrants. Un total de 254 migrants a ainsi franchi la zone, durant la journée de dimanche. Les prévisions font état d’un nombre de traversées clandestines record, pour cette année.

Les médias britanniques ont publié des images de migrants qui ont continué d’arriver, ce lundi 2 avril, à Douvres. Il est d’ailleurs fait état d’un total de près de 7000 personnes qui ont illégalement rejoint les côtes britanniques en traversant la Manche à bord d’embarcations de fortune, depuis le début de l’année. Soit trois fois plus que le bilan l’année dernière, à la même période. Preuves que les menaces britanniques de trouver une terre d’asile aux migrants est loin de décourager les candidats à l’émigration clandestine.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, ayant en effet conclu avec le Rwanda, un accord pour «transférer» les demandeurs d’asile illégalement entrés au Royaume-Uni dans ce pays d’Afrique de l’Est. Une décision dénoncée par les organisations internationales de défense des droits de l’Homme et celles en charges des intérêts des réfugiés. D’ailleurs, mercredi dernier, le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés a dénoncé cette initiative britannique, évoquant un texte qui «sape les lois et pratiques internationales établies en matière de protection des réfugiés».

A lire : Le Royaume-Uni ouvre ses « portes rwandaises » aux demandeurs d’asile

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter