Place Chacha, à Ouidah

La Place Chacha a été un haut lieu de la vente d’esclaves au Bénin, durant les 18ème et 19ème siècles. Les captifs étaient destinés à être expédiés vers les plantations d’Amérique.

Cité historique du Bénin, Ouidah est perçu comme :

  • D’une part, la terre par excellence du brassage culturel. Presque toutes les religions traditionnelles du golfe de Guinée y sont représentées. Pour exemple, les « Nago » (groupe ethnique de souche yoruba) de Ouidah, continuent de perpétuer les cultes «Egun» et «Oro» comme l’ont fait, avant eux, leurs ancêtres, venus d’Oyo et d’Abeokuta au Nigéria.
  • D’autre part, un « haut lieu du vaudou » en ce sens que depuis l’introduction de la fête des religions endogènes, ‘’la fête du Vodoun’’ dans les habitudes des béninois, les manifestations officielles marquant ladite fête y ont toujours été exécutées et ce, le 10 Janvier de chaque année depuis 1991. Comme pour d’autres cultes Jérusalem, Rome ou La Mecque, Ouidah est donc une sorte de capitale spirituelle.

Lire l’article Bénin: Ouidah, ancien « Gléxwé », « la maison du champ »

Par Franck Salin, Ouidah, Bénin, novembre 2007