Obama au Kenya : une « visite à la fois symbolique et politique »

Barack Obama se rend au Kenya, ce vendredi 24 juillet 2015, où il devra prendre part au sommet mondial sur l’entrepreneuriat. Pierre Jacquemot, ancien ambassadeur de la France en République démocratique du Congo par ailleurs chercheur au CNRS, aborde avec AFRIK.COM les contours de cette visite du Président des Etats-Unis dans ce pays d’Afrique de l’Est, d’où est originaire son père.

Afrik.com : Quelle signification donnez-vous à la visite de Barack Obama au Kenya ?

Pierre Jacquemot :
Il y a deux significations : une symbolique et une autre politique. La signification symbolique est qu’Obama a des racines kényanes. Son père est né dans ce pays. La signification politique est qu’il n’avait jamais visité ce pays depuis son arrivée à la Maison Blanche. Cela a pu vexer de nombreux Kényans. Mais c’est surtout dû au fait que Barack Obama ne voulait pas visiter le pays alors que le Président Uhuru Kenyatta était poursuivi par la CPI (Cour Pénale Internationale) pour les incidents qui se sont déroulés lors des dernières élections présidentielles dans ce pays.

Afrik.com : Au Kenya, certains lui reprochent d’avoir négligé le pays. Selon vous, Obama a-t-il négligé le Kenya ?

Pierre Jacquemot :
Non. Il n’a pas voulu se rendre dans ce pays parce que, comme je vous l’ai dit tantôt, le Président Uhuru Kenyatta et son Vice-président sont impliqués dans les violences qui ont suivi les élections présidentielles. La démarche de Barack Obama sur ce point-là est tout à fait logique.

Afrik.com : Selon vous, que peut apporter l’administration Obama au Kenya sur le plan économique ?

Pierre Jacquemot :
Il faut souligner tout d’abord que le Kenya est le pays le plus important en Afrique de l’Est sur le plan économique et sur le plan militaire; le Kenya fournit des Casques bleus des Nations-Unis en Afrique. Donc, il faut noter qu’il est important pour les États-Unis de tisser des liens avec ce pays et d’éviter que l’Inde et la Chine prennent sa place. Les deux pays doivent aussi coopérer en matière de lutte contre le terrorisme.

Afrik.com : Nous savons aussi qu’Obama assistera au sommet mondial sur l’entrepreneuriat qui se tiendra au Kenya. Que pouvez-vous nous dire sur la situation économique du Kenya ?

Pierre Jacquemot :
L’économie kényane est solide et diversifiée. Le Kenya a des ambitions pour devenir un pays émergent. C’est un pays qui offre une bonne intégration. D’ailleurs, on y a trouve une forte communauté de Pakistanais et d’Indiens. Le Kenya, c’est aussi une expansion de la téléphonie et le paiement à distance qui y est très développé. Il ne faut pas oublier non plus que Nairobi accueille le siège du programme de l’ONU sur l’environnement. Tous ces paramètres sont à prendre en compte d’autant qu’ils contribuent à l’expansion de l’économie kényane.