Pharrell Williams boycotté en Afrique du Sud

Le chanteur américain Pharrell Williams est victime d’une campagne de boycott en Afrique du Sud en raisons de ses liens avec une marque qui a plusieurs fournisseurs en Israël.

Alors qu’il prépare sa tournée en Afrique du Sud, le chanteur américain Pharrell Williams a appris ce jeudi qu’il faisait l’objet d’une campagne de boycott en raisons de ses liens avec une marque qui a plusieurs fournisseurs en Israël. L’auteur du tube Happy, travaille pour la compagnie australienne Woolworths qui se fournit et revend quelques produits israéliens.

La branche locale du mouvement international de boycott contre Israël est à l’origine de ce boycott à l’encontre de Pharrell Williams intitulée « Are You With Us ». Le chanteur américain est directeur de style de plusieurs projets de mode et d’éducation destinés à soutenir le développement durable pour la compagnie australienne Woolworths. Ce qui posé problème au mouvement sud-africain c’est que cette société se fournit en Israël.

Pour l’heure le chanteur n’a pas réagi face à ce boycott. Par ailleurs, la ville de Cape Town a émis une interdiction de manifester. Le mouvement international de boycott contre Israël n’en ai pas à son coup d’essai puisqu’en août dernier, elle s’en était déjà pris à la compagnie australienne qui l’a conduit devant la justice après une plainte de la société Woolworths.

Face à cet acharnement, la compagnie Woolworths a tenté de se défendre en déclarant qu’une infime partie de ses produits provienne d’Israël et non des territoires occupés. Le chanteur américain, qui se mure dans le silence, pourrait face à ce boycott annulé sa tournée dans le pays.