Pétrole au Congo : Eni va investir 1,5 milliard de dollars en 2014

Le pétrolier italien Eni a annoncé qu’il investira 1,5 milliard de dollars américains au Congo.

Le groupe pétrolier italien Eni a annoncé, mardi à Brazzaville, son intention d’investir 1,5 milliard de dollars américains dans l’exploitation d’importants gisements découverts au Congo.

« Cette année, on va investir presqu’un milliard et demi de dollars. On a de très importants investissements au Congo. Autre chose d’important pour le Congo, c’est le développement du gaz pour satisfaire les besoins en énergie du domaine minier », a déclaré le président directeur général du groupe, Claudio Descalzi, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso.

« On a découvert beaucoup de réserves à Néné, c’est la dernière découverte. On peut parler autour d’un milliard à 3,5 milliards de barils d’ huile en place. C’est donc une découverte importante. En plus, on a découvert du gaz avec le Tchiendjili, ainsi que d’autres huiles à Boundi », a-t-il dit.

Le président directeur général du groupe Eni ne cache pas son engouement à l’idée d’investir au Congo, au vu des découvertes importantes. « C’est clair, ce qu’ il y a d’important à faire, c’est d’investir. Le Congo, c’est important pour nous, c’est un pays dans lequel nous sommes en train d’investir. Avec le Mozambique, ce sont deux pays dans lesquels on va investir un peu plus », a-t-il souligné.

Eni a procédé à d’importants forages dans le Bloc Marine XII et d’importantes gisements d’hydrocarbures ont été découverts. Le champs de Néné Marine contiendrait plus de 2 milliards de barils et plus de 30 milliards de m3 de gaz. La production de ce puits devrait débuter en fin d’année 2014.

Eni, deuxième opérateur pétrolier au Congo, après le groupe français Total, est présent dans ce pays depuis 1968. Le Congo produit quelque 105 000 barils de brut par jour.