Pas si vite Songololo

Niki Daly dans  » Pas si vite Songololo  » raconte la journée extraordinaire que va vivre le petit Malusi. Et trace du même coup la tendre relation entre une grand-mère et son petit-fils.

Malusi, que sa famille a surnommé Songololo, n’aime pas se presser. Il s’habille lentement et marche à son rythme. Aussi, quand Mamie Gogo, la grand-mère du jeune héros, vient rendre visite à la famille pour demander que quelqu’un l’accompagne faire ses courses en ville, Adélaïde, la mère de Malusi le désigne.  » C’est un grand garçon maintenant « , précise-t-elle. Mais, celui-ci ne sait pas encore que c’est une journée extraordinaire qui l’attend.

Relations très humaines

Malusi se rend bien compte qu’il a eu raison d’accepter d’aider sa grand-mère. La ville est dangereuse pour une personne seule et âgée. Les voitures roulent à vive allure, le feu rouge passe rapidement au vert et la foule est impressionnante. Il prend bien soin de Mamie Gogo. Il l’attend, l’aide à traverser, la tient par la main. Tout se déroule pour le mieux. Jusqu’à ce que Malusi découvre dans une vitrine une superbe paire de baskets  » rouge vif avec des bandes blanches sur le côté « . Qu’elles sont belles comparées aux siennes, vieilles et pleines de trous, et qui appartenaient autrefois à Mongi, son grand-frère ! Il sait pourtant qu’il ne les aura jamais, elles coûtent cher. A moins que…

Pas si vite Songolo met en scène une histoire très touchante. La tendre relation qu’entretiennent les deux personnages se ressent à l’image et à la lecture :  » Gogo est vieille, mais sa peau brille comme une belle pomme. Ses mains sont larges, usées par le travail, mais douces comme la mousse « . Niki Daly réussit pleinement à retranscrire les sentiments de Mamie Gogo pour Malusi et inversement. Elle parvient du même coup à montrer la place importante que tiennent les personnes âgées en Afrique, le respect et l’amour qu’on leur porte. Un rappel parfois nécessaire.

Pas si vite Songololo, de Niki Daly, Hachette jeunesse

Commander le livre.

Du même auteur :

Bon appétit, Jamela !.