Pas d’exploits à Tunis

La deuxième journée des Championnats d’Afrique d’athlétisme s’est déroulée sans grandes surprises ce mercredi. Le stade de Tunis, où se tient depuis mardi cette 13ème édition, n’a pas porté chance aux athlètes camerounaises et sénégalaises. Les vedettes quant à elles ont confirmé leurs positions.

Une journée de confirmations et une surprise. Toutes les vedettes se sont imposées dans leurs disciplines à l’exception de la sénégalaise Tako Diouf qui a perdu son titre du 400m haies dominée par la Marocaine Zahra Lachger. Affaiblie par une fracture de la clavicule, Tako Diouf s’est contentée de la troisième place. Les Kenyans se sont affirmés sans discussion en fond et demi-fond, avec six médailles dont 2 en or remportées aux 1500m et 10 000m homme et 10 km femme. Au 10 000m, ils n’ont laissé aucune chance aux autres coureurs en raflant les trois podiums.

De leur coté, les grandes vedettes n’ont pas failli à leur talent. Trois jours seulement après les Jeux du Commonwealth et sa victoire sur le 200m, le Namibien Frankie Fredericks accroche une nouvelle médaille d’or à son palmarès, sur100m cette fois-ci. Le spinter a terminé sa course en 9 »93 avec un vent favorable de plus de 2,4 m/s. Les couleurs du Mozambique ont une nouvelle fois été portées au plus haut par la spécialiste du 800m, Maria Mutola. Un parcours réalisé en 2’03 »11. Sur le même podium, les espoirs tunisiens misés sur Abir Nakhli se sont évanouis. La Tunisienne s’est fait distancée par la Namibienne Agnès Samaria et la Marocaine Mina Aït Hammou.

Le record du triple saut s’envole

Au triple saut, l’exploit de la Camerounaise Françoise Mbango s’est envolé. Le vent qui soufflait sur les pistes du stade olympique de Rades a emporté son record africain décroché la veille. Un bond de 14,94 m qui n’a pas pu être homologué, la vitesse du vent enregistrée était supérieure aux 2,1 m/s réglementaires.

Les Nigérians, présents en nombre à ces championnats, n’ont récolté que trois médailles mercredi. De l’argent au 100m pour Uchen Emedolu, distancé de peu par Frankie Fredericks. De l’or et du bronze pour les deux athlètes féminines, Endurance Ojokolo et Chinedu Odozor sur la même distance. Maigre moisson pour cette délégation qui compte 114 représentants.