Pas d’audiovisuel privé

L’ouverture à l’initiative privée de la télévision et de la radio n’est pas à l’ordre du jour dans la mouture finale du programme du gouvernement. Le monopole d’Etat sur les moyens audiovisuels est reconduit, la télévision et la radio restent des secteurs qui échappent encore à toute volonté de réforme, regrette El Watan.