Parrains du monde

Donner utile, donner concret, l’association Partage propose depuis plus de 30 ans de parrainer des enfants démunis dans dix-huit pays du Sud dont quatre du continent africain. Un système de financement d’actions de développement plus souple, plus humain et plus pérenne, soutenu déjà par près de 18 000 personnes que l’on peut rejoindre via Internet.

Dans la famille du partage, mettez un visage sur un don. Et devenez parrain d’un enfant démuni dans un pays du Sud avec l’association Partage. L’organisme se montre sur la toile et fait état de ses actions menées à travers le monde. En Afrique (Burkina Faso, Bénin, Comores, Madagascar), ce sont plus de 2 000 enfants qui bénéficient de son aide via son soutien à des programmes locaux de développement.

Créée en 1973, Partage nourrit une vision originale de la notion de parrainage. « Les parrainages se font sous la forme de cotisations mensuelles de 30 euros, explique-t-on au sein de l’association. Ces sommes ne sont ni données à l’enfant, ni à sa famille, mais sont toutes mises en commun pour pouvoir financer des programmes de développement qui bénéficient à toute la collectivité à travers l’action d’ONG que nous soutenons sur place, comme la construction d’écoles par exemple. Car le parrainage ne doit pas être pour nous un outil de discrimination. »

18 000 parrains

Le système de parrainage permet au donateur de concrétiser son engagement en créant un lien privilégié avec un enfant. C’est également un outil de financement flexible et régulier qui permet de mener des actions à long terme. « Le parrainage nous permet d’avoir une certaine souplesse car il constitue une source de revenus pérenne indépendante des financements institutionnels qui sont plus aléatoires. Nous décidons des budgets que nous souhaitons allouer et agisson sur le long terme tout en restant dans le cadre de notre objectif d’aide à l’enfance. »

Une équipe de quatre personnes est chargée, au sein de l’association, de suivre les quelque 29 programmes mis en œuvre à travers le monde, dont cinq en Afrique (deux au Burkina Faso, un au Bénin, à Madagascar et aux Comores). Elles assurent le lien entre Partage et les différentes ONG qu’elle soutient en se rendant régulièrement sur place pour évaluer les résultats. Si Partage a pu disposer en 2002 de 9,6 millions d’euros de budget, c’est grâce à ses 18 000 parrains – « essentiellement des femmes », constate-t-on à l’association – et à ses 21 000 donateurs dont l’engagement est moins régulier. Les différents formulaires d’adhésion sont disponibles en ligne et l’on peut en quelques clics rejoindre cette grande communauté de la générosité utile.

 Visiter le site.