Paris va renforcer sa coopération avec Alger

Anne Hidalgo, Maire de Paris, a effectué une visite à Alger les 7 et 8 février à l’invitation d’Abdelkader Zoukh, Wali d’Alger. La Maire de Paris a identifié avec ses interlocuteurs les moyens d’intensifier encore la coopération entre les deux capitales notamment en matière de réhabilitation urbaine, de culture, de tourisme et de soutien à l’innovation.

Anne Hidalgo, Maire de Paris, s’est rendue à Alger les 7 et 8 février, à l’invitation d’Abdelkader Zoukh, Wali d’Alger. Pendant ces deux jours, elle a été reçue en audience par les plus hautes autorités du pays, parmi lesquelles le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, le Premier Ministre, M. Abdelmalek Sellal, M. Nourredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, et M. Ramtane Lamamra, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Elle était accompagnée dans ce déplacement par Patrick Klugman, son adjoint en charge des relations internationales et de la Francophonie.

A l’occasion de cette visite, la Maire de Paris a identifié avec ses interlocuteurs les moyens d’intensifier encore la coopération entre les deux capitales notamment en matière de réhabilitation urbaine – dans le cadre de la mise en œuvre du plan Alger 2030 et de la 2e phase d’aménagement du Jardin d’Essai du Hamma– mais aussi dans les domaines de la culture, du tourisme, des start-ups et de l’innovation.

Anne Hidalgo a également axé son déplacement autour de la jeunesse de Paris et d’Alger. Elle a rencontré dans ce cadre de jeunes Algérois – étudiants, étudiantes, créateurs et créatrices entrepreneurs – ainsi que différentes ONG à l’Institut Français d’Alger. Elle a notamment soutenu le lancement d’un partenariat entre l’Ecole des ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP) et l’Algérie, pour accompagner la formation des ingénieurs algériens, en particulier sur les enjeux de la ville durable et de la rénovation du bâti.

La Maire de Paris a également dédié une partie de sa visite à un échange avec les femmes ministres algériennes.

Paris et Alger ont signé en 2003 un pacte d’amitié et ont engagé depuis cette date d’importants projets de coopération. En mobilisant l’expertise de ses services municipaux, la Ville de Paris a notamment soutenu la réhabilitation du Jardin d’Essai du Hamma, qui est redevenu un lieu de loisirs, de formation, de recherche et de sensibilisation aux enjeux environnementaux. Paris a également accompagné la création de l’Ecole de la Propreté à Alger, inaugurée en 2007.