Paris accueille le Soweto Gospel Choir

La chorale sud-africaine Soweto Gospel Choir se produit pour la première fois à Paris, au Théâtre du Châtelet, du 4 au 9 novembre. Sillonnant le monde depuis 2002, la formation musicale, issue du township de Soweto, en Afrique du Sud, enchaîne les succès internationaux et construit sa légende.

Il était une fois en Afrique du Sud une chorale formée de plusieurs chœurs d’ Églises. Bien qu’ installée dans le township de Soweto, en banlieue de Johannesbourg, la chorale était célèbre dans le monde entier pour la pureté de ses voix et la beauté de ses chants.
Ainsi peut se conter l’histoire du Soweto Gospel Choir. Créée en novembre 2002, la chorale sud-africaine composée de 26 chanteurs a connu en quelques années une ascension fulgurante. Ses cinq albums, ses tournées mondiales et ses distinctions internationales, dont deux Grammy Awards en 2006 et 2007, font de ce chœur l’une des meilleures formations vocales au monde. En France, il donne pour la première fois une série de concerts au Théâtre du Châtelet de Paris du 4 au 9 novembre. Une première à la fois attendue et appréhendée par les chanteurs. «La barrière de la langue nous rend un peu nerveux, mais nous comptons sur le pouvoir de la musique pour toucher le public », a indiqué la choriste Jeho Fata.

A capella ou accompagnés de leurs quatre musiciens, le chœur offre un spectacle époustouflant de grâce et de beauté. Standards du gospel (« Amazing grace, Happy day), chants-africains (Asimbonanga, The lion sleeps tonight), danses zoulou et hip-hop, le Soweto Gospel Choir livre un répertoire riche, coloré, à l’instar des tenues de scène, et sublimé par la pureté des voix. Inventif et réactif, son chorégraphe Shimmy Jiyane s’inspire de la vie quotidienne pour enrichir le spectacle. La communion avec le public s’établit de façon immédiate. « Nous tâchons de rendre les gens heureux, de leur faire ressentir la grâce divine », souligne avec ferveur Jeho Fata. Divine ou athée, une force magnétique se dégage assurément des chants du Soweto Gospel Choir qui doit sa puissance à un profond enracinement dans les quartiers populaires de Soweto.

Un peu de magie sud-africaine à Paris

Célèbre pour avoir été à l’avant-garde des luttes anti-apartheid, le township de Soweto a trouvé en sa chorale de renom le meilleur des ambassadeurs. « Nous incarnons un exemple. Nos voisins nous arrêtent dans la rue, nous demandent des autographes, nous disent qu’ils nous ont vus à la télévision la veille. Ils sont fiers de nous et nous le sommes tout autant car nous véhiculons une image positive de notre quartier », affirme le chorégraphe Shimmy Jiyane, membre fondateur de la chorale.

Depuis maintenant sept ans, la vingtaine d’artistes du Soweto Gospel Choir émeut les publics du monde entier. Aux Etats-Unis, en Australie, en Suède ou au Canada, ils ont collaboré avec les plus grands artistes comme Céline Dion, Diana Ross, Johnny Clegg, et récemment à New York, Stevie Wonder, Alicia Keys, et Carla Bruni-Sarkozy. Extraordinaire ensemble vocal d’une générosité sans borne, la chorale entame avec la France une tournée internationale qui la conduira notamment au Japon et aux Pays-Bas.

Au Théâtre du Châtelet à Paris du 4 au 9 novembre.

Prix des places : de 10 à 68 euros.

Réservations : Théâtre du Chatelet