Paï Paï, fruit de la passion

Nouvelle venue sur la scène musicale ivoirienne, Adeka nous offre une très bonne première production mapouka/afro-zouk, fraîche et entraînante.  » Paï Paï  » est un album à écouter et à danser d’une artiste qui gagne à être connue.

Impossible de rester de glace avec la musique d’Adeka. C’est que le mapouka et l’afro-zouk ne sont vraiment pas des musiques de chambre. L’artiste ivoirienne qui vient tout juste d’arriver dans l’univers de la chanson, commence très fort avec son album Paï Paï. Un sept titres trop court à notre goût.

Le plumage ne se rapporte heureusement pas au ramage de l’album. Décalage entre la pochette, pour le moins fade, et son contenu. Car la musique d’Adeka est somme toute de bonne qualité. De qualité parce que la production est propre, soignée. De qualité parce que la musique atteint son but : nous faire bouger.

De la danse à la chanson

Originaire de l’ouest de la Côte d’Ivoire, Adeka a commencé sa carrière artistique par la danse dans la troupe Star Baffi, finaliste 98 du concours annuel de la télévision nationale. Son talent la distingue et lui permet d’intégrer rien de moins que le Ballet national de Côte d’Ivoire. De spectacle en spectacle, elle qui danse pour de nombreux artistes, va développer ses propres ambitions en matière de chanson.

Ambitions que les responsables de la célèbre structure Ivoir’Compil et le compositeur Bamba Yang décident de concrétiser. Aucune erreur au niveau rythmique, les maîtres d’oeuvre de l’album ont vraiment fait du bon travail. Les cuivres et les guitares bien calés dans un tempo emmené par la batterie, Adeka n’a plus qu’à poser sa voix sur l’ensemble. Ce qui n’est tout de même pas donné à tout le monde. Mais, elle, la danseuse, a déjà le rythme dans la peau. Alors rien de plus facile que de le faire passer dans la voix. Tout est dit. L’album, sans déchet, est une réussite.

Adeka, Paï Paï, Africa production 2002

Pour commander le disque .