Ouverture d’une représentation du Port Autonome de Douala à Bangui

Charles Michaux Moukoko Njoh, le directeur général adjoint du Port autonome de Douala (PAD), a procédé, le 27 février 2018 à Bangui, à l’inauguration de la représentation du PAD en République centrafricaine.

Comme ce fut déjà le cas en décembre 2017, avec l’ouverture d’une représentation du PAD à Ndjamena, la capitale tchadienne, le déploiement de l’entreprise portuaire camerounaise dans ces deux pays vise, apprend-on officiellement, à reconquérir les marchés centrafricain et tchadien.

En effet, a-t-on appris au cours du 2ème Forum tripartite Tchad-RCA-Cameroun sur les questions portuaires, qui s’est achevé le 12 décembre 2017 à Ndjamena, le port de Douala, qui fut la principale plateforme de transit des marchandises tchadiennes et centrafricaines, a perdu plus de 50% des parts de ces deux marchés, au profit des ports soudanais et béninois.

Pour expliquer leur préférence pour les ports béninois et soudanais, au détriment du port de Douala, les opérateurs économiques invoquent principalement les difficultés rencontrées au sein de la plateforme portuaire camerounaise, ainsi que les tracasseries sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui.