Ouganda: une unité de police accusée de tortures

L’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW), a accusé mercredi l’Unité d’intervention rapide ougandaise de tortures et exécutions extra-judiciaires, rapporte Angola Press. « Il nous est difficile de savoir exactement combien de personnes sont mortes de ces mauvais traitements mais dans l’année écoulée, nous avons au moins six cas », a déclaré à l’AFP l’enquêtrice pour HRW en Afrique, Mara Burnett. « La torture par l’Unité d’intervention rapide et les unités qui l’ont précédée était apparemment une pratique constante », a ajouté Maria Burnett. L’Unité d’intervention rapide est une unité spéciale qui a été créée en 2002. Elle aurait collaboré avec le FBI (Federal Bureau of Investigation) après les attentats suicides de Kampala en juillet 2010 selon deux anciens détenus.