Ouganda, plusieurs arrestations après le meurtre de 6 lions


Lecture 2 min.
Lion
Lion

Les autorités ougandaises ont arrêté 4 personnes soupçonnées d’avoir tué 6 lions, dans l’un des parcs les plus célèbres du pays. Les lions ont été retrouvés morts et mutilés, leurs corps entourés de vautours morts dans le parc national Queen Elizabeth.

Vendredi dernier, l’Ouganda Wildlife Authority (UWA) a retrouvé 6 lions morts dans l’un des parcs les plus célèbres du pays. Après quelques jours d’enquête, les autorités ougandaises ont fini par mettre la main sur 4 personnes soupçonnées d’avoir tué les 6 lions. Ils ont été arrêtés lors d’une opération conjointe de l’armée, de la police et des autorités chargées de la protection de la faune, hier mardi.

« Aujourd’hui, à l’aube, les suspects ont emmené l’équipe de sécurité dans un endroit où trois têtes de lions ont été retrouvées cachées dans un arbre et la quatrième a été enterrée avec 15 pattes sous le même arbre. Les suspects ont déclaré avoir laissé tomber une jambe dans le parc », a déclaré l’UWA dans un communiqué.

L’autorité de la faune a révélé avoir trouvé une bouteille d’un produit chimique toxique et un jerrycan de graisse de lion dans une bananeraie. Il a également trouvé deux lances, une machette et un filet de chasse avec l’un des suspects. Il a déclaré que l’opération avait commencé après avoir reçu des « informations crédibles » sur les suspects.

L’autorité avait offert, lundi, une récompense en espèces de 2 725 dollars (environ 1,6 million FCFA) pour des pistes pouvant mener aux suspects. La semaine dernière, l’UWA a dit avoir été « attristée » par le meurtre des lions qui sont particulièrement connus pour leur capacité à grimper aux arbres.

A lire : Ouganda : six lions meurent dans le parc national Queen Elizabeth

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter