Ouganda : les rebelles de la LRA jugés par des tribunaux locaux ?

Le président ougandais Yoweri Museveni s’est interrogé ce mardi, à Londres, sur l’opportunité d’« insister » pour traduire les responsables de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) devant la Cour pénale internationale (CPI) alors que les communautés locales voudraient les traduire devant la justice traditionnelle. Luis Moreno-Ocampo, le procureur de la CPI, a refusé la semaine dernière de lever les mandats d’arrêts contre le chef de la LRA, Joseph Kony, et deux de ses lieutenants encore vivants, rappelle BBC.com. Kampala tente depuis plusieurs mois de conclure un accord de paix avec le mouvement rebelle, actif dans le nord du pays, mais la LRA juge que la CPI y fait obstacle.