Ouganda : les préservatifs sont trop… petits !

Les préservatifs commercialisés en Ouganda, et qui sont de taille standard, sont trop petits. Ce qui favoriserait la propagation des maladies sexuellement transmissibles.

Les Ougandais sont en rogne. La raison ? Les préservatifs commercialisés dans ce pays et qui sont de taille standard, sont trop petits. Ce qui favoriserait la propagation des maladies sexuellement transmissibles.

Les préservatifs éclateraient lors des rapports sexuels. Cette situation a poussé le gouvernement à lancer un appel urgent pour la commercialisation de préservatifs de plus grande taille, dans le but de ne pas favoriser la propagation du sida et d’autres maladies sexuellement transmissibles.

« Il est prouvé que les gens ont de plus gros organes sexuels et il devrait donc être envisagé de leur fournir des préservatifs plus grands. Quand ils passent à l’action, lors d’une activité sexuelle, évidemment avec la pression, ça éclate », a expliqué Tom Aza, membre de la Commission parlementaire sur le sida.

Il a en outre été signalé d’autres plaintes du genre « les préservatifs qu’on donne sont trop courts, le pénis n’y entre pas ».