Ouganda : le Parlement vote la prison à perpétuité pour les homosexuels récidivistes

Le Parlement ougandais a adopté ce vendredi un projet de loi qui prévoit la prison à perpétuité pour les homosexuels récidivistes.

Les autorités ougandaises ont décidé de passer à la vitesse supérieure concernant l’homosexualité. Le Parlement a adopté ce vendredi un projet de loi qui prévoit la prison à perpétuité pour les homosexuels récidivistes. La nouvelle loi doit maintenant être soumise au Président Yoweri Museveni pour obtenir son approbation.

Peine de mort suggérée

A l’origine de cette loi draconienne, le législateur David Bahati, qui rappelle qu’ une clause extrêmement controversée sur la peine de mort avait été supprimée de la version finale du projet, qui ne date pas d’hier. Il remonte à 2009 et avait été mis entre parenthèses après une levée de boucliers, à l’international. Le Président américain Barack Obama en personne l’avait qualifié d' »odieuse ». A l’origine, le projet prévoyait d’introduire la peine de mort pour quiconque serait surpris pour la seconde fois au cours d’un acte homosexuel, de même que pour des rapports dont un des partenaires serait mineur ou porteur du virus VIH.

L’homosexualité est déjà interdite en Ouganda. Mais cette nouvelle loi durcit les peines et interdit également la promotion publique de l’homosexualité, y compris les discussions de groupes militants. Outré, le militant homosexuel Frank Mugisha a lui indiqué après le vote de la loi : « Je suis officiellement dans l’illégalité ».