Osiris veille sur le Net sénégalais

L’association Osiris entend démocratiser les nouvelles technologies au Sénégal. Correspondant du réseau Anais à Dakar, réseau qui vise à faciliter l’appropriation des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les Africains, Osiris milite pour mettre Internet à la portée de tous les Sénégalais.

L’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal (Osiris) est une association à but non lucratif, créée en mars 1998, qui se propose de produire des analyses, d’informer et de sensibiliser sur tous les sujets relatifs à l’utilisation et à l’appropriation des technologies de l’information et de la communication au Sénégal. Correspondant du réseau Anais à Dakar, Osiris entend mettre Internet à la portée de tous les Sénégalais. Pour faire connaître la Toile, Osiris publie depuis 1999 une revue,  » Batik « , qui fait l’état des lieux des nouvelles technologies dans le pays. L’association veut faire de l’outil Internet un moyen de développement.

Dompter Internet

Les statistiques fournies par Osiris sont une photographie de la situation actuelle des nouvelles technologies de l’information et de la communication au Sénégal. On y apprend que le pays compte 11 000 abonnés à l’Internet, 360 000 lignes de téléphonie mobile et légèrement plus de 220 000 lignes fixes. Si le nombre de domaine  » .sn  » est de 672, celui des sites effectivement en ligne ne dépasse pas 160. Par contre, la ligne passante du Sénégal est parmi les plus fortes en Afrique avec ses 42 millions de bits par seconde.

Mieux que les pages jaunes. L’association a référencé tous les sites web sénégalais. Son répertoire, classé par ordre alphabétique, est très accessible. Il compte tout ce que le Sénégal possède comme sites web. Et pour les Internautes locaux ou étrangers, il est inutile de chercher les points d’accès Internet. Osiris a écumé toutes les régions. Il offre les coordonnées des télécentres avec les tarifs en prime. Osiris dresse une photo réelle de l’Internet au Sénégal.