Oscar Pistorius libéré sous caution, sa prochaine audience fixée au 16 avril 2016

L’athlète paralympique sud-africain Oscar Pistorius va être libéré sous caution et assigné à résidence jusqu’à l’annonce de sa sentence, a indiqué, ce mardi, le tribunal de Pretoria. Sa prochaine audience est fixée au 16 avril 2016.

Comparaissant, ce mardi 8 décembre 2015, devant le tribunal de Pretoria pour demander à être libéré sous caution, l’athlète paralympique sud-africain Oscar Pistorius ne va finalement pas être incarcéré, du moins, pour le moment. Condamné en appel pour le meurtre de sa petite amie Reeva Skeentamps, il va être libéré sous caution et assigné à résidence jusqu’à l’annonce de sa sentence, a indiqué, ce mardi, le tribunal de Pretoria. Sa caution est fixée à 10 000 rands, soit 690 dollars, a annoncé le juge Aubrey Ledwaba à la Haute Cour de Pretoria.

Toutefois, sa libération sous caution est assortie de plusieurs conditions, dont l’assignation à résidence chez son oncle à Pretoria, avec autorisation de sortie entre 07h et midi dans un rayon de 20 kilomètres de la maison. Il sera aussi soumis à un contrôle électronique, a précisé le juge. « Dans la mesure où il s’est présenté devant le tribunal, il a prouvé qu’il n’y avait pas de risque qu’il s’échappe », a justifié le juge. « La prochaine audience est fixée au 16 avril 2016 », a ajouté le juge.

L’affaire Pistorius a été très médiatisée dans le monde entier. Les médias continuent encore à s’intéresser à celui qui a abattu sa petite amie de quatre balles de neuf millimètres, affirmant qu’il pensait qu’il s’agissait d’un voleur qui se cachait derrière la porte de sa salle de bain. Mais l’accusation n’a jamais cru à cette thèse et a tout fait pour qu’il soit condamné pour homicide volontaire.

Si le champion paralympique est condamné lors de son prochain procès, il encourt 15 ans de prison.