Osaka : les Africains s’illustrent aux Mondiaux d’athlétisme 2007

Une chaleur éreintante et une humidité pesante plombent Osaka et les Championnats du monde d’athlétisme depuis samedi. Chaque brin d’air est vécu comme une offrande. Entre victoire, défaite, joie et déception, Osaka nous offre du grand spectacle.

Le point d’orgue de ces championnats du monde d’Osaka a été le 100 m hommes. Dimanche, Tyson Gay (9’85) a offert aux USA leur 7e victoire sur la distance, en battant son principal rival le jamaïcain Asafa Powell (9’96). Le Nigérian Olusji Fasuba, recordman d’Afrique, termine à la 4ème place en 10’07 secondes. D’autres athlètes Africains ont effectué une entrée remarquable dans ces mondiaux.

Triplé kenyan sur le 3000 mètres steeple

Ce mardi, à Osaka les coureurs des hauts plateaux ont survolé le stade. Trois Kenyans emmenés par le vice- champion olympique Brimin Kipruto ont raflé les médailles sur 3 000 m steeple. Le Français Bouabdellah Tahri a dû se contenter de la cinquième place.

Janeth Jepkosgei domine le 800 mètres dames

Le Kenya n’avait jamais produit de sur le double tour de piste. L’anomalie est effacée avec Janeth Jepkosgei, 23 ans, est la première grande championne kényane sur 800 mètres. Elle a signé, mardi, en 1 min 56 sec 04/100, la meilleure performance de la saison, loin devant la Marocaine Hasna Benhassi (1’56.99).

Médaille d’or pour le Kenyan Luke Kibet

Luke kibet offre à son pays un titre au marathon, ce qui n’était plus arrivé depuis 1987, à Rome. Il a remporté, samedi, l’épreuve en 2 heures, 15 minutes et 59 secondes, décrochant la première médaille d’or des championnats du monde d’athlétisme d’Osaka. L’athlète algérien Rabia Makhloufi, 21 ans, l’un des grands espoirs de l’athlétisme algérien, avait été éliminé dans séries de l’épreuve du 3000 m steeple, dimanche, en se classant 7e dans sa série.

L’Ethiopien Kenenisa Bekele a conservé son titre de champion du monde du 10 000 mètres

Lundi, Kenenisa Bekele a joué au chat et à la souris dans le dernier tour avec son compatriote Sileshi Sihine, qu’il a débordé dans l’ultime virage. Le Kényan Martin Irungu Mathathi, qui avait attaqué à 500 mètres de l’arrivée, a quant à lui pris la troisième place. Bekele, également champion olympique et détenteur du record du monde, a signé le meilleur temps de la saison en 27 min 05 sec 90/100. A noter que sa compatriote, l’éthiopienne Tirunesh Dibaba s’est également imposée sur 10 000 m.

1ère medaille pour le tunisien Ghoula

Hatem Ghoula, 34 ans, médaillé de bronze du 20 km marche, dimanche dernier, a offert la première médaille à la Tunisie dans des Championnats du monde d’athlétisme. Il avait déjà montré son envergure internationale aux Mondiaux-2005 à Helsinki, en se classant cinquième. Cette année, dans la chaleur d’Osaka, il a même pensé pouvoir gagner.

Baala, le grand gâchis

Quelques heures après le rejet de son appel, Mehdi Baala est revenu sur les circonstances qui ont entraîné sa disqualification à la suite d’une bousculade dans la dernière ligne droite, lundi soir, en demi-finale du 1 500 mètres. « Je suis évidemment très déçu. J’avais pour ambition d’aller en finale. Mes sensations étaient bonnes. Après je ne sais pas ce qui s’est passé (…) J’ai mal couru de toute façon ajoute-t-il. J’ai commis une faute, je ne dis pas le contraire », a déclaré Baala à l’issue de la course.

L’équipe de France attend toujours sa première médaille à Osaka.

Pour la France, trois grosses chances de médailles se sont évaporées. Medhi Baala, Christine Arron, qui a terminé 6ème de la finale du 100m et Eunice Barber qui n’a pas passé le premier cap du saut en longueur. De quoi donner raison à ceux qui pensent que les Français ont du mal à être là dans les grands rendez-vous.

Hugo Schlick Mamba, l’espoir déçu du Cameroun

La compétition s’est achevée samedi dernier pour Hugo Schlick Mamba. Après un premier essai nul, le vice-champion d’Afrique de triple saut n’a réussi que deux essais à 16m et 16m24, qui ne lui permettaient pas de prétendre au podium.

A suivre entre autres épreuves mercredi, Boukensa et Zerguelaïne en finale du 1500m.

Les deux athlètes algériens Tarek Boukensa et Antar Zerguelaïne se sont qualifiés, hier, pour la finale du 1 500m des championnats du monde d’athlétisme d’Osaka. Boukensa et Zerguelaïne ont même brillé en occupant la seconde place dans leurs séries. La finale est prévue pour ce mercredi.