Originaire d’Algérie : qui est Adel Kermiche, l’un des assassins du père Hamel

Adel Kermiche est le premier terroriste identifié dans le cadre de l’enquête sur la prise d’otage dans l’église de St Etienne du Rouvray à proximité de Rouen. Une première perquisition s’est déroulée chez ses parents. Qui est-il réellement ?

C’est un jeune homme de 19 ans. Et il est le premier terroriste identifié dans le cadre de l’enquête sur la prise d’otage de ce mardi 26 juillet 2016 au matin, dans l’église de St Etienne du Rouvray près de Rouen. Adel Kermiche est né le 25 mars 1997 à Mont-Saint-Aignan, près de Rouen. Il a grandi à Saint-Etienne-du Rouvray (Seine-Maritime). Il était connu des services antiterroristes et était visé par une fiche S.

Ce Français d’origine algérienne âgé de 19 ans avait tenté de rallier la Syrie par deux fois en 2015. D’abord au mois de mars via l’Allemagne alors qu’il était mineur, mais il avait été interpellé. Puis au mois de mai alors qu’il était majeur via la Suisse, puis la Turquie où il avait été encore arrêté. Mis en examen dès mars 2015 pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, Adel Kermiche avait été placé en détention provisoire à l’issue de sa deuxième tentative, puis libéré en mars 2016 et assigné à résidence sous bracelet électronique en attendant son jugement.

Selon des précisions données mardi soir par le procureur de Paris, François Molins, il avait comme obligation de résider au domicile familial avec le droit de sortir du lundi au vendredi de 08H30 à 12H30 et samedi, dimanche et jours fériés de 14H00 à 18H00, avec l’interdiction de quitter le département, une obligation de pointage une fois par semaine au commissariat, de justifier de son activité professionnelle et de remettre sa carte d’identité et son passeport.

Le parquet de Paris avait fait appel de cette libération, sans obtenir gain de cause. Sauf que l’homme qui s’est radicalisé a réussi à se faufiler et commettre son forfait. Un meurtre d’une rare violence. Affaire à suivre.