Orchestra Baobab renaît de ses cendres

World Circuit réédite pour la première fois sur CD un enregistrement de 1982 de l’ancienne formation sénégalaise Orchestra Baobab disparue depuis 14 ans. Des rythmes métisses et chaloupés pour une musique afro-latine au groove relax.

Dans les années 60, des membres mélomanes du gouvernement sénégalais décident de créer un club où ils pourraient écouter paisiblement de la musique après une journée de dur labeur. Dans ce club, un groupe – Orchestra Baobab- en charge d’égayer les oreilles des hommes d’état, s’impose comme le  » groupe officiel  » du pays. Disparu en 1987, l’historique formation risquait de sombrer dans un oubli complet.

World Circuit a eu la bonne initiative, avec  » Pirates Choice « , de rééditer un enregistrement dakarois de 1982 pour sauver une partie de ce patrimoine musical africain. Un double album, avec six titres supplémentaires, qui ravira avertis et profanes. Voilà pour l’histoire.

Fusion afro latine

Pour ce qui est de la musique, Orchesta Baobab n’est pas un groupe à écouter par simple devoir archéologique pour exhumer un passé glorieux. Car  » Pirates Choice  » fait montre de toute l’intemporalité du talent du groupe. A l’époque où les tours de passe-passe en studio ne pouvaient cacher sereinement la médiocrité des artistes, la musique est ici l’oeuvre de musiciens dans l’âme. Ici l’enregistrement est juste remasterisé, pas de remix ou d’autres amendements techniques.

Loin des sonorités exclusivement traditionnelles de l’Afrique telle que beaucoup la voit aujourd’hui, Orchestra Baobab, à l’instar d’un groupe comme Africando, emprunte largement aux rythmes latins pour son construire son répertoire. Et pachanga ou chachacha n’ont aucun secret pour les saxos de Seydou Kolte et d’Issa Cissoko ou la guitare de Barthelemy Attisso. Pour autant les racines africaines restent omniprésentes est très marquées. Il s’agit en fait d’une authentique fusion des deux sensibilités différentes. Chantées en wolof, en espagnol ou en français, les titres de l’album sont d’une assurance tranquille et chaloupée. Un album qui vous assurera sans conteste de vrais bons moments d’écoute.

Orchestra Baobab  » Pirates Choice  » 2001 production World Circuit, distribution Night & Day.

Commander le disque :

Retrouver les albums d’Orchestra Baobab