Opération Ordinateurs pour tous

Le gouvernement ivoirien veut défiscaliser entièrement le matériel informatique pour favoriser le développement des nouvelles technologies de l’Information. La Côte d’Ivoire ambitionne de rattraper son retard technologique.

« Nous envisageons à très court terme la défiscalisation du matériel informatique, avant la fin du mois le projet de loi sera sur la table des députés », a déclaré à l’AFP le ministre de la Communication et des nouvelles technologies Lia Bi Douayoua. La Côte d’Ivoire accuse un certain retard sur le plan technologique. Et les nouvelles autorités entendent mettre tous les atouts de leur côté pour le rattraper. Selon le ministre des Nouvelles technologies, le président Laurent Gbagbo aurait donné son accord de principe pour supprimer entièrement les taxes sur le matériel informatique. Un accord serait en voie d’être trouvé avec l’entreprise nationale de télécommunications, Telecom, pour réduire les coûts de connexion. Ces initiatives visent à démocratiser l’ordinateur dans la société ivoirienne.

Introduire Internet dans les villages

Le ministère des Nouvelles technologies, créé il y a deux mois, se fixe pour objectif l’introduction du téléphone et ensuite de l’Internet dans les villages. « Ce n’est pas seulement du snobisme, l’Internet peut vraiment aider les communautés rurales dans le domaine de la santé, de l’agriculture et de l’éducation », s’enthousiasme Lia Bi Douayoua. Cette volonté politique serait, pour l’instant, bloquée par la fiscalité et par un réseau de télécommunications défaillant. Actuellement, le matériel informatique est taxé à 37,2% en moyenne et, selon les chiffres du ministère de la Communication, dix mille personnes ont une adresse électronique. La téléphonie n’est pas mieux lotie avec 268.000 abonnés au téléphone fixe et 470.000 abonnés au cellulaire seulement.

Au ministère de la Communication, on laisse entendre que le parlement plébiscitera ce projet de défiscalisation les yeux fermés. Souhaitons-le…