OPA sur la Stella

Le brasseur néerlandais Heineken vient de lancer une OPA sur le groupe brassicole égyptien Al Ahram Beverages Company, distributeur de la Stella, star de la bière en Egypte. Il en veut au moins 78%.

La Stella sera-t-elle bientôt néerlandaise ? La bière de référence en Egypte, produite par le plus vieux brasseur du pays, Al Ahram Beverages Compagny (ABC) créé en 1897, risque de passer entre les mains du géant vert Heineken. Ce dernier a annoncé jeudi dans un communiqué le lancement d’une offre publique d’achat (OPA) sur le groupe brassicole égyptien.

Heineken, qui bénéficie du soutient de la direction d’ABC, a proposé de racheter chaque action à 14 dollars et compte obtenir au moins 78% du capital de l’entreprise égyptienne. Si le groupe néerlandais parvient à en racheter l’ensemble, l’opération lui coûtera 287 millions de dollars. ABC produit environ 430 000 hectolitres de bière par an et affichait en 2001 un chiffre d’affaires de 105 millions de dollars. ABC détient également 85% du marché du vin en Egypte, 35% de celui des boissons distillées et 3% du marché des boissons fraîches.

Modèle de privatisation

Première compagnie publique à être privatisée, en 1997, Al Ahram Beverages Company est devenue en un an un modèle de privatisation dans le pays. En 2001, elle a racheté son principal concurrent local, El-Gouna Beverages Company (15% du marché de la bière en Egypte et 40% du marché du vin), récupérant ainsi quatre usines produisant la bière Lowenbrau, le vin Obelisque et de l’eau en bouteilles. Avec ce rachat, ABC avait consolidé sa position de leader sur le marché des boissons alcoolisées égyptien.

Quant au groupe Heineken, il est déjà présent au Maroc, détenant 93% de la Société des Brasseries du Maroc qui emploie 2 000 personnes, et en Afrique subsaharienne (Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale) où l’entreprise a commencé à s’implanter dès 1923 en lançant une production locale en République Démocratique du Congo. Heineken vend à l’Afrique 9 millions d’hectolitres de bière par an.