Occupation du Port Autonome d’Abidjan par la force française Licorne

Communiqué de la République de Côte d’Ivoire

Le samedi 9 avril 2011, cinq jours après avoir engagé une guerre ouverte contre les Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire (FDS-CI), la force française Licorne vient d’occuper illégalement des sites du Port autonome d’Abidjan (PAA), patrimoine de l’Etat de Côte d’Ivoire, en violation flagrante du mandat qui lui a été assigné par les Nations Unies.

Le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire condamne cette autre action illégale et illégitime de la France, dont l’armée s’est muée en Côte d’Ivoire en une force d’occupation et de recolonisation d’un pays souverain, sous le fallacieux prétexte de protection de ses ressortissants.
Le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire proteste vigoureusement contre l’occupation de son aéroport et de son port, où des soldats français ont saccagé et pillé, dans la zone portuaire, des magasins attribués à des entreprises privées civiles.

Le Gouvernement demande instamment à l’ONU, notamment aux pays membres du Conseil de sécurité, de prendre des mesures appropriées contre la France, dont les actions en Côte d’Ivoire conduisent inéluctablement ce pays dans une crise de longue durée aux conséquences incalculables.

Abidjan, le 10 avril 2011

Le Porte-Parole du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire

M. Ahoua DON MELLO