Obama : « L’EI ne parle pas au nom de l’islam, ce sont des voyous, des tueurs »

Le Président des Etats-Unis Barack Obama a déclaré, dimanche, que son pays allait traquer les terroristes partout où ils se trouvent et détruire Daech.

Quatre jours après la fusillade qui a fait 14 morts à San Bernardino, en Californie, perpétré par un couple musulman radicalisé, le Président des Etats-Unis Barack Obama a assuré que son pays allait traquer les terroristes où ils se trouvent et détruire Daech. « Nous allons détruire le groupe Etat islamique et toute autre organisation qui chercherait à nous nuire », a assuré Barack Obama, lors d’une allocution solennelle à la Maison Blanche, appelant les musulmans à « lutter contre les idéologies extrémistes ».

Le chef de l’Etat a aussi appelé ses compatriotes à ne pas céder à la peur ou à la tentation de stigmatiser les musulmans. « L’EI ne parle pas au nom de l’islam, ce sont des voyous, des tueurs », a-t-il martelé, appelant à considérer les musulmans comme des alliés plutôt qu’à « les repousser à travers la suspicion ou la haine ».

Barack Obama a également souligné qu’il « n’y a pour l’instant aucune indication que les tueurs aient été dirigés par un groupe terroriste depuis l’étranger », soulignant toutefois qu’« il était clair que ces deux personnes avaient suivi la voie délétère de la radicalisation ».

Barack Obama maintient toute sa position de ne pas déployer au sol des troupes en Irak et Syrie. « Les Etats-Unis ne se laisseront pas entraîner dans une guerre terrestre en Irak et en Syrie », a réitéré le chef de l’Etat américain, appelant toutefois le Congrès à légiférer le renforcement du contrôle des armes individuelles, les tueurs de San Bernardino ayant facilement et légalement pu se constituer un véritable arsenal.