Obama assume la responsabilité de la défaite des démocrates

Le chef de l’exécutif a reconnu que ses compatriotes sont frustrés face à la lenteur de la reprise de l’économie. Ils redoutent de ne pouvoir offrir un avenir meilleur à leurs enfants et petits-enfants, a-t-il dit.

Les Républicains ont obtenu la majorité à la Chambre des représentants en remportant quelques 60 sièges à l’issue des élections de mi mandat de mardi. Les démocrates maintiennent une mince majorité au Sénat.

Lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche, le président  Barack Obama  a, pour la première fois, commenté l’issue du scrutin, assumant la responsabilité de la défaite des démocrates. « Ces deux dernières années, nous avons fait des progrès,  mais, clairement, trop d’Américains n’ont pas encore ressenti l’impact de ces progrès, et ils nous l’ont dit  hier. En tant que président, j’en assume la responsabilité », a-t-il déclaré.
Le chef de l’exécutif a reconnu que ses compatriotes sont frustrés face à la lenteur de la reprise de l’économie. Ils redoutent de ne pouvoir offrir un avenir meilleur à leurs enfants et petits-enfants, même s’ils sont les premiers à dire que Washington ne peut pas résoudre tous leurs problèmes, a-t-il dit.
M. Obama s’est dit prêt à travailler avec les républicains, comme s’y attendent les Américains, a-t-il fait remarquer, même s’il ne se fait pas d’illusions sur les difficultés que les deux grandes formations politiques auront à s’entendre.

« Ce que le scrutin d’hier nous a également appris c’est qu’aucun parti ne pourra dicter la route à suivre”, a averti M. Obama. «  Nous devons trouver un terrain d’entente pour avancer sur certains fronts  exceptionnellement difficiles » a-t-il ajouté.
En fin de compte, a rappelé M. Obama, le vrai défi sera pour le pays de se faire une nouvelle place dans le nouvel ordre économique mondial.
Les résultats des élections de mi-mandat ne changeront peut-être pas grand-chose à la politique étrangère américaine, mais le monde entier attend de voir comment le président Obama, un démocrate, travaillera avec la nouvelle majorité républicaine à la Chambre des représentants.

Les cours des marchés à Londres en Allemagne n’ont pas tellement réagi aux résultats des élections américaines. C’est la politique du Trésor américain plus la politique américaine qui constitue une force motrice pour les marchés étrangers, soulignent les analystes.
Pour Dana Allin de l’Institut international d’études stratégiques de Londres, la défaite des démocrates pourrait amener le président Obama à se concentrer beaucoup plus sur les affaires internationales. Toutefois, avec une mince majorité au Sénat, les démocrates pourraient se heurtent à l’opposition des républicains concernant la ratification du nouveau Traité de réduction des armes stratégiques signé avec la Russie, a souligné Allin.

Par Notre partenaire Voa News