Obama a gagné mais pas par KO

Barack Obama a affronté Mitt Romney, ce mardi soir à 21 heures (01H00 GMT), pour le compte du second débat de l’élection présidentielle américaine, qui rendra son verdict le 6 novembre. Selon la presse française, le président sortant a fait oublier sa déconvenue du débat précédent, même si l’occupant actuel de la Maison Blanche n’a pas mis KO le candidat républicain à sa succession.

Une victoire au point. La presse française est unanime pour reconnaître la victoire de Barack Obama sur Mitt Romney, lors du second débat de l’élection présidentielle américaine, tenu ce mardi soir à 21 heures (01H00 GMT). A lire les analyses des journalistes hexagonaux, le président sortant l’a emporté face à son concurrent républicain, mais ne l’a pas pour autant mis KO.

« Parmi les électeurs inscrits, 48% estiment que le candidat démocrate est sorti vainqueur du face-à-face, contre 33% jugeant que son rival républicain l’a emporté, selon un sondage Reuters/Ipsos publié mercredi », fait savoir TF1.fr. Sorti perdant du premier débat, l’opposant à Mitt Romney, le président sortant a affronté pour la seconde fois le candidat républicain à sa succession, ce mardi soir à 21 heures (01H00 GMT) à l’université Hofstra, située à 40 km à l’Est de New-York. A trois semaines de l’élection présidentielle, l’occupant actuel de la Maison Blanche était placé soit à égalité soit derrière son concurrent dans tous les sondages nationaux. Mais, il continuait de faire la course en tête en nombre de grands électeurs. Barack Obama a, selon la presse française, marqué des points.

« Le président sortant est apparu combatif face à son challenger républicain, contrairement au premier face-à-face dont il était sorti « perdant » », analyse Europe1.fr. Même son de cloche au Point.fr qui titre Barack Obama ravit la seconde manche à Mitt Romney. Lors du précédent duel, à Denver dans le Colorado (Ouest), Barack Obama a été bousculé par Mitt Romney. Le candidat républicain a mené les débats, a convaincu sur son programme économique et a su détendre l’atmosphère. Or, le président sortant est apparu fatigué et imprécis. Sa garde rapprochée nous avait promis « un président plus agressif » qui essuiera « des attaques malhonnêtes et négatives ». C’est chose faite. « En difficulté dans les sondages, Barack Obama a retrouvé mardi soir son costume de favori à la présidentielle américaine », relève LePoint.fr. Et de renchérir « Sous pression après un premier débat raté, le président démocrate s’est cette fois montré très vif ».

« Mitt Romney n’a pas rendu les armes »

Si la presse salue unanimement la victoire de Barack Obama, elle ne manque pas de souligner la bonne performance de Mitt Romney. Ce mercredi 17 octobre, la chaîne française d’information en continu, I-télé, est revenue sur le second débat de la présidentielle américaine, parlant de « léger avantage pour Barack Obama », insistant sur la « victoire au point » du président sortant, et non par KO.

Le site 20minutes.fr partage cette analyse : « Dans l’arène, Mitt Romney n’a pas rendu les armes, a fait mal à Obama sur l’économie mais a sans doute perdu des plumes sur le vote des femmes et minorités ». Avant de concéder, comme l’ensemble de la presse française, que « le président Obama est venu remonté à bloc, mardi, pour le second débat ».

Barack Obama n’a sûrement pas mis KO Mitt Romney, mais les sondages réalisés par CNN et CBS juste après le duel entre les deux candidats à la magistrature suprême, donnent le président sortant vainqueur avec 7 points d’avance. L’occupant actuel de la Maison Blanche est même placé largement en tête chez les étudiants, femmes et minorités. Le problème, rédhibitoire, de Mitt Romney c’est que, à dix-neuf jours de l’élection, il ne s’est toujours pas imposé comme le candidat du rassemblement ni même dans son propre camp. Sans compter son retard dans les Etats clés.