Nouvelle attaque de rebelles contre le pétrolier Shell au Nigéria

Le principal groupe armé du sud du Nigeria, le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger (Mend), a affirmé avoir détruit jeudi soir un important oléoduc appartenant au géant du pétrole anglo-néerlandais Shell. Il s’agit de la cinquième opération du Mend contre Shell depuis qu’il a proclamé dimanche une guerre du pétrole sous le nom de code Ouragan Barbarossa. La compagnie n’a pas réagi dans l’immédiat à cette nouvelle attaque qui s’est déroulée, d’après le groupe armé, près d’Elem-Kalabari et du Cawthorne Channel. Le groupe, qui ne donne pas d’autres précisions sur l’opération, indique que ses combattants sont tombés sur une patrouille de l’armée en mer et qu’ils ont brièvement retenu les soldats avant de les laisser partir. Il précise, selon Romandie News, avoir aussi libéré deux otages sud-africains des mains de pirates qui les avaient enlevés la semaine dernière en même temps que 25 autres personnes.